Comment B2bot veut devenir expert de la vision artificielle

Comment B2bot veut devenir expert de la vision artificielle

La Tribune, publié le mardi 18 septembre 2018 à 23h43

Créée en janvier 2018, la start-up installée à Sophia-Antipolis développe une solution pour permettre aux personnes déficientes visuelles de reconnaître des objets. Encore en plein développement de son produit, elle prévoit une mise sur le marché courant 2019.

"Mettre la technologie au service des personnes aveugles et malvoyantes". Tel est le leitmotiv que répète à loisir François Badaud, fondateur de B2bot. En leur permettant de reconnaître les objets qui les entourent, en mettant des mots sur ceux-ci, il espère améliorer leur autonomie. Un peu comme les voitures : "On a développé des voitures autonomes, on peut faire pareil avec les humains", d'autant que "nous sommes à un point où la technologie peut beaucoup leur apporter".

Telle est l'intention. En pratique, B2bot

Lire la suite sur La Tribune

Vos réactions doivent respecter nos CGU.