Commando à Marseille : la classe politique réagit

Commando à Marseille : la classe politique réagit©MAXPPP

franceinfo, publié le mercredi 23 mai 2018 à 00h32

L'effroi a saisi tout le quartier de la Busserine, et bien au-delà à Marseille. Une nouvelle fois, le collectif "Trop jeune pour mourir" dénonce un quotidien de violence. "On vit au rythme de ces bandes rivales qui s'entretuent (...) et qui sèment la terreur", explique une membre de l'association.

Des renforts de police déployés

Depuis l'irruption du commando armé, des renforts de police ont été déployés dans le quartier, selon le préfet de police. Le ministre de l'Intérieur annonce 60 postes supplémentaires de policiers affectés à Marseille. Un chiffre insuffisant pour le Républicain Éric Ciotti. Marine Le Pen, elle, va au-delà de la critique de la politique actuelle et condamne tous les partis au pouvoir ces dernières années. Depuis le début de l'année, Marseille a

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.