Collision mortelle de Millas : la conductrice du bus accidenté est "effondrée et détruite", selon son avocat

Collision mortelle de Millas : la conductrice du bus accidenté est "effondrée et détruite", selon son avocat©MAXPPP
A lire aussi

franceinfo, publié le lundi 18 décembre 2017 à 15h16

La conductrice du bus accidenté à Millas, dans les Pyrénées-Orientales, est "une femme effondrée et détruite", a réagi son avocat, Me Jean Codognès, sur France Bleu Roussillon, lundi 18 décembre. L'accident s'est produit jeudi dernier et a fait cinq morts. Depuis, sa cliente est suivie au niveau psychologique et psychiatrique.

Une conductrice "minutieuse"

La conductrice, que Jean Codognès qualifie de "minutieuse" au micro de France Bleu, est une mère de famille de 47 ans qui connaît bien le parcours qu'elle devait emprunter pour transporter les collégiens. Elle a répété à son avocat que "jamais elle ne se serait engagée si les barrières du passage à niveau avaient été baissées". Me Jean Codognès a assuré qu'elle réalise le trajet six fois par jour depuis…

Lire la suite sur Franceinfo

 
12 commentaires - Collision mortelle de Millas : la conductrice du bus accidenté est "effondrée et détruite", selon son avocat
  • pauvre femme , le pot de fer contre le pot de terre....connaîtrons-nous la vérité ? pas sûr

    Pourquoi pot de terre contre pot de fer? Connaissez vous la Vérité ?

  • la SNCF à les moyens de se payer des grands avocats,ils feront tout pour démontrer que la responsabilité en incombe à la conductrice du car,ils seront payés grassement donc la vérité leur est égal.Les avocats défendent bien des violeurs en sachant qu'ils sont souvent récidivistes et surtout coupables.
    Si la SNCF devaient payer les familles dont les enfants occupaient le bus,ça leur coûteraient des millions d'euros ,alors comprend qui veut comprendre !
    Des enfants innocents sont morts,les parents ont droit à la vérité !

  • Sur la photo de l'article, la barrière de la voie de droite est cassée! Sur certaines photos on nous montre une barrière entière. Y aurait-il plusieurs photos? Y a-t-il maquillage? Où plus simplement n'y aura-t-il pas plusieurs photos présentant l'autre barrière? Le train arrivait à la gauche du car. Donc si une photo présente une barrière de voie de droite entière et qu'on ne voit pas le car accidenté, c'est qu'il s'agit de l'autre barrière... que personne n'a franchi fermée... Au delà des polémiques inutiles, je plains et compatit à la douleur des familles et de la conductrice que les médias et avocats vont quand même promener pour le bien de leur fond de commerce.

    encore des magouilles

  • On voit nettement sur cette photo que le bras de la barrière est baissé et arraché. Mais il a pu descendre trop tard et être arraché par le dessus du car et finir sa course de descente ensuite.

    On voit aussi nettement que la calandre du car a été enlevée, à l'avant. Hors, sur d'autres photos cette calandre est intacte. Des éléments ont donc été enlevés.

  • avatar
    gerard-paris  (privé) -

    On le serait à moins !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]