Collision mortelle d'un bus scolaire : "une vision d'horreur"

Collision mortelle d'un bus scolaire : "une vision d'horreur"©Panoramic

6Medias, publié le jeudi 14 décembre 2017 à 21h30

Jean-Marc Pujol, maire de Perpignan, ville proche de la commune de Millas où s'est produit l'accident mortel entre un train et un bus scolaire, a exprimé son désarroi.

Au moins quatre morts enfants décédés et plusieurs personnes blessés selon le ministre de l'Intérieur après une collision d'un train régional avec l'arrière d'un bus scolaire, à Millas, dans les Pyrénées Orientales. Un bilan tragique constaté sur place par le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol : "Les familles sont catastrophées.

Vous imaginez l'angoisse, pour ne pas dire le désespoir. J'étais dans la salle au milieu des familles, dans l'inquiétude absolue. Il est nécessaire que, rapidement, des soutiens psychologiques puissent intervenir. On se sent totalement désarmés" témoigne-t-il au micro de France Bleu Roussillon.



« Les gens sont très dignes »

Robert Olive, maire de la commune voisine de Saint-Féliu-d'Amont s'est montré touché par cette tragédie, lui aussi. Sur place, il décrit : "Une vision d'horreur [...] Le car est complètement explosé. Les gens sont très dignes, tout le monde est atterré".

Une ligne d'information a été mise en place, le 04 68 51 67 67.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
4 commentaires - Collision mortelle d'un bus scolaire : "une vision d'horreur"
  • un article avec une photo du sdis 77(inondation de Nemours-crue 06/2016), rien à voir avec la collision du bus à Millas.

  • On ne peut pas à l'heure qu'il est commenter cet accident. Le moment présent doit être consacré à ces 4 jeunes victimes et à leurs familles. Pensons également aux blessés en leur souhaitant le rétablissement le plus rapide possible sans séquelles physiques et morales.
    Et laissons aux enquêteurs le temps de faire leur travail avant d'envisager des scénarios. La seule chose que l'on peut affirmer actuellement, c'est que le train a percuté le car qui est en 2 morceaux.

  • J'ai cru comprendre à la TV que le car a été touché par le TER vers son arrière, ça veut dire qu'il était presque passé des voies ferrées, tout est là.
    On peut se poser en parallèle la question de la matérialisation du danger et de la signalisation côté SNCF, qui dans son ensemble est à mon avis assez fiable mais bon, le risque zéro en matière de technique n'existe malheureusement pas.
    Triste évènement pour les familles dans le deuil.

  • Voilà encore un grand malheur pour les familles de ces enfants morts ou gravement blessés pour le reste de leurs vies qui vont être endeuillées à 10 jours de Noël !
    Il y a peu, un ministre avait préconisé le transport tous azimuts le plus dangereux des transports en commun, à savoir les cars, afin de favoriser la concurrence. Est-ce que des vies humaines se calculent en ces termes ? Comment s'appelle ce responsable ? Et aujourd'hui que voit-on ? Des gens qui se donnent RDV en grandes pompes, sur place pour se faire voir, pour leur pub. Qui est responsable ? Le chauffeur du bus, évidemment ! Qui d'autre que lui ? En tous cas pas ceux qui préconisent ce moyen de transport mortel à tous les coups ! Savez-vous combien il y a eu de morts et blessés depuis cette décision inique ? Je pense à ces enfants, à leurs familles et à la famille du chauffeur. C'est une histoire des temps où seul le fric compte à contrario des vies humaines, c'est triste à pleurer ! Enfin, à l'heure où nos villes et villages sont truffées de caméras, pourquoi n'y en a-t-il pas dans les locos et à chaque passage à niveau ? Encore une lacune, sans doute à cause du coût que cela engendrerait ?