Colère des policiers : des photos choc témoignent du délabrement des commissariats

Colère des policiers : des photos choc témoignent du délabrement des commissariats

Le commissariat de Vincennes le 5 mars 2012 (Illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 27 octobre 2016 à 19h18

Murs rongés par l'humidité ou défoncés, gilet pare-balles de 2001, fuites, sièges éventrés, installations électriques douteuses, vitres cassées... Sur chacune de ces images, c'est la désolation.

Le "collectif policiers en colère" a publié sur sa page Facebook dédiée un album photo baptisé "état du matériel et des locaux", repéré par Le Figaro jeudi 27 octobre.



Outre le côté "spectaculaire" des écriteaux inquiétants apposés sur des portes closes, "grippe A", "tuberculose", "contaminé", les clichés témoignent des conditions de travail difficiles dans lesquelles travaillent des agents de police.

La vétusté des locaux est pointée du doigt, mais pas uniquement. À travers les photos de ce triste album, c'est aussi le manque de sécurité que veulent dénoncer les policiers, notamment avec des gilet bare-balles obsolètes ou des voitures endommagées, mais toujours en circulation. "Vivre dans ces locaux est insupportable, mais on peut le faire. En revanche, lorsqu'il s'agit de gilets pare-balles vieux de 10 ans, de voitures dont les trois-quarts du plancher s'effondrent, c'est un autre niveau, celui de la sécurité. C'est extrêmement dangereux", témoigne auprès du Figaro un policier, qui a souhaité conserver son anonymat.



"IL NE FAUT PAS QU'UN COMMISSARIAT MODÈLE SOIT RÉNOVÉ"

Les photos sont envoyées depuis toute la France vers cette page lancée au début du mouvement policier. Elle regroupe aujourd'hui plus de 10 000 fans. Tous regrettent l'inaptitude des syndicats à entendre la base qui travaille au quotidien dans ces conditions commissariats dégradés. "Un comité d'hygiène interne existe et a déjà constaté à de nombreuses reprises la détérioration des locaux. Les syndicats sont là depuis longtemps, mais ils n'ont rien fait pour améliorer cette situation", note pour Le Figaro l'un des porte-paroles du mouvement maître Laurent-Franck Liénard, avocat à la Cour d'appel de Paris et spécialiste de la défense des forces de l'ordre.



Mercredi 26 octobre, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve promettait une enveloppe de 250 millions d'euros pour calmer la colère des policiers. Une annonce positive pour le porte-parole qui restera toutefois vigilant sur l'utilisation de cette somme. "Face au nombre de commissariats qui tombent en déshérence, il faut des concrétisations matérielles. Il ne faut pas qu'un commissariat 'modèle' soit rénové, mais que rien ne soit fait pour les autres. On attend de voir où va aller concrètement cette enveloppe. On ne veut pas d'un saupoudrage", prévient-il.
 
26 commentaires - Colère des policiers : des photos choc témoignent du délabrement des commissariats
  • Gilets pare-balles, voitures, réfection des locaux ;;; très bien, mais c'est de la poudre aux yeux tant qu'on ne fera rien contre la racaille qui pourrit certains quartiers. Rien ne sert de distribuer des préservatifs si on ne soigne pas la vérole ...

  • Aujourd'hui je suis policier...

  • Par contre pour foutre des radars partout, investir dans des grosses motos ou des voitures puissantes pour t'arrêter sur l'autoroute parce que tu roules à 143 au lieu de 130 km/h ou que tu as mon un doigt dans ton nez (conduite dangereuse !), là, il y en a du fric... Effectivement, on préfère laisser les banlieues tranquilles, laisser une population faire ses trafics afin que l'argent circule un peu, tout cela au nom de la paix sociale ! Et nous on paye... on paye... on paye... on paye...

  • que voulez-vous faire avec ses voitures et le reste, même les jeunes délinquants possèdent des 6 cylindres avec une puissance très supérieur , donc pour les interventions rapides, c"est fichu.nous payons des tas de taxes et impôts, qui en profite, les politiques, à voir. il faut du nouveau matériel.

  • que ce soit le parti centriste de gauche (PS) ou les centristes de droite voilà où est conduit avec cette union européenne lamentable….

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]