Coignard - Mélenchon : le syndrome du persécuté

Coignard - Mélenchon : le syndrome du persécuté©LEPOINT

LEPOINT, publié le jeudi 31 mai 2018 à 06h35

Le patron de La France insoumise voit des complots partout. Pour le dernier en date, il reçoit le renfort involontaire de la Commission des comptes de campagne.

À force de hurler à la persécution politique, Jean-Luc Mélenchon a bien du mal à émouvoir qui que ce soit, en dehors de ses supporteurs les plus fanatiques. Ainsi, il conteste le décompte médiatique de la « marée populaire » qu'il avait appelée à déferler dans les rues de Paris samedi 26 mai et qui s'est résumée à un clapotis. Alors, il déplore les « chiffres pris pour argent comptant de l'agence macroniste de comptage ». Et accuse ainsi, sans le moindre fondement, le cabinet Occurence, qui entend fournir une estimation objective du nombre de manifestants.

Trois jours plus tard, il apprend « par la presse

Lire la suite sur LEPOINT

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.