Cluster dans une discothèque à Bordeaux : 35 cas positifs recensés

Cluster dans une discothèque à Bordeaux : 35 cas positifs recensés
Photo d'illustration.

publié le lundi 19 juillet 2021 à 09h59

Les discothèques pourraient être sur la sellette après l'apparition d'un cluster à Bordeaux, formé lors de l'organisation de soirées dans un établissement nocturne. 

35 cas de contaminations avaient été recensés dimanche 18 juillet. Le bilan pourrait encore grimpé, après plusieurs soirées organisées dans une boîte de nuit à Bordeaux (Gironde).

En tout, environ 2000 personnes se sont réunies au Hangar FL les 9, 10 et 13 juillet lors de soirées techno. Toutes sont contactées par l'Assurance maladie, rapporte Franceinfo lundi 19 juillet.


"Des failles" possibles

Le chef de l'établissement, a reconnu selon France Bleu Gironde qu'"il peut y avoir des failles". Il a en outre annoncé qu'un DJ présent le 9 juillet avait été testé positif au Covid-19 deux jours plus tard. Pour l'heure, les artistes et personnels des établissements ne sont pas contraints de présenter un pass sanitaire pour venir travailler. "Des enseignements pourraient être tiré de cette situation", a déclaré à la radio locale Bénédicte Motte, directrice de l'ARS Gironde. "La situation est suivie de près par l'ARS et la préfecture qui pourront déclencher si besoin, d'autres mesures complémentaires", précise l'ARS dans un communiqué, cité par Le Parisien. 

La question du maintien des discothèques ouvertes sur la table ? 

De son côté le gouvernement se montre vigilant. "On regarde très attentivement ce qui s'est passé à Bordeaux", a déclaré le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, invité de Franceinfo lundi matin. "Il y a des contrôles extrêmement nourris qui ont lieu dans les discothèques. Il y a déjà eu plusieurs centaines de contrôles et je rappelle qu'il y a un protocole sanitaire qui est très restrictif. Il y a un pass sanitaire mais il y a aussi des jauges qui sont demandées. Beaucoup de discothèques n'ont pas rouvert parce que le protocole est assez lourd", a-t-il expliqué. 



"On fait des contrôles. Si on devait constater qu'il y a des situations comme celles-ci qui se multiplient dans les discothèques, on se posera évidemment la question du maintien des discothèques ouvertes", a prévenu Gabriel Attal. Et d'ajouter : "j'appelle à contrôler le pass sanitaire à l'entrée des discothèques, à respecter les jauges et le protocole sanitaire qui a été fixé. Les contrôles montrent que dans la grande majorité des cas, les règles sont respectées". 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.