France

Climat : des militants écologistes déversent de la peinture orange près de l’Élysée

Le collectif écologiste « Dernière Rénovation » a revendiqué avoir aspergé de la peinture orange sur la place Beauvau, dans le 8e arrondissement de Paris. Une action visant à fustiger « l’inaction climatique du gouvernement », a rapporté TF1.

« Tant que ces minables détruiront nos vies, on reviendra ». La place de Beauvau, située dans le 8e arrondissement de Paris, à quelques mètres du palais de l’Élysée, a été le théâtre d’une action orchestrée par « Dernière rénovation » mardi 6 septembre 2023. Six membres du collectif écologiste ont couvert de peinture orange une partie de la place, a annoncé le groupe sur son compte X (ex-Twitter).

Les militants ont dénoncé « l’inaction climatique » du gouvernement, qui tenait un Conseil des ministres au même moment. Selon TF1, l’action a rapidement été interrompue par les forces de l’ordre. Ces dernières ont procédé à plusieurs interpellations. « Aussi longtemps qu’il le faudra, on sera là », a martelé à la chaîne une manifestante présente sur la place Beauvau, devant le ministère de l’Intérieur.

🟠 ACTION EN COURS.10:55 - 6.09.23Place Beauvau, Paris - lieu de sortie du Conseil des ministres6 citoyens et citoyennes soutenant Dernière Rénovation, et vêtus de t-shirts “Vos crimes, Nos morts”, sont actuellement en train d’asperger la place Beauvau [1]#RésistanceCivile pic.twitter.com/XceYUzF0NA

— Dernière Rénovation (@derniere_renov) September 6, 2023

Multiplication des actions coups de poing

Créé en 2022, le collectif écologiste a entrepris de nombreuses actions dans plusieurs villes de France, n’hésitant pas à perturber le fonctionnement de grands événements sportifs, comme le Tour de France ou Roland-Garros, relatait Reporterre en février dernier. Au risque d’être condamné par la justice. La semaine dernière, cinq militantes ont écopé de 1 000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Tours après avoir aspergé d’orange la préfecture de l’Indre-et-Loire, à Tours.

Sur X, "Dernière Rénovation" se présente comme une organisation « de résistance civile », qui « souhaite imposer la rénovation énergétique » dans le cadre de la lutte contre le changement climatique. Un phénomène à l’origine des températures caniculaires observées dans une partie de l’Europe cet été. Selon l’observatoire européen Copernicus, l’été 2023 a été le plus chaud jamais enregistré.

publié le 6 septembre à 14h15, Antoine Grotteria avec 6Medias

Liens commerciaux