Classement de Shangaï : les universités françaises se maintiennent derrière les anglo-saxonnes

Classement de Shangaï : les universités françaises se maintiennent derrière les anglo-saxonnes
La faculté de Droit de la Sorbonne à Paris (illustration).

, publié le jeudi 15 août 2019 à 18h15

Selon un classement publié par l'université de Jiaotong, la France n'arrive qu'en sixième position. Des réserves quant aux critères choisis sont malgré tout émises.

21 universités françaises se maintiennent dans le top 500 établi par l'université de Jiaotong, qui publie chaque année son classement.

Cela fait de la France le 6e pays au monde en termes de formation, comme le relève le quotidien économique l'Opinion.

Cette sixième place satisfait Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. "Je salue la position de la France en 6e place mondiale dans un contexte de plus en plus compétitif."


Les universités anglo-saxonnes sont, comme chaque année, en tête du classement. Sur les 14 premières places, 12 sont américaines (dont Harvard, Stanford ou encore Berkeley) et deux sont britanniques (Cambridge et Oxford).

Côté français, la première université est Paris-Sud, à la 37e place, suivie de la Sorbonne au 44e rang qui devance l'École normale supérieure, 79e. Les universités de Lille et de Versailles font également une entrée dans le top 500 des universités mondiales. 

Ce classement est cependant sujet à caution. Ses critères de sélections, basés sur la réception de Nobel, de médailles Fields, ou de publications dans les revues anglo-saxonnes pénalisent les universités françaises et ne tiennent pas compte des affiliations au CNRS, pourtant reconnu mondialement pour ses travaux de recherches.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.