Cigarette électronique : le boom du e-liquide au cannabis

Cigarette électronique : le boom du e-liquide au cannabis
Une fumeuse de e-cigarette à Miami, aux États-Unis, le 24 avril 2014.
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 28 novembre 2017 à 18h30

La cigarette électronique est au centre d'une nouvelle polémique. Véritable alternative au tabac pour certains, vectrice de dangers encore inconnus, la e-cigarette crée déjà le débat dans le milieu médical.

Cependant, au-delà des questions qui se posent sur son usage "normal", Le Parisien rapporte mardi 28 novembre qu'un marché connaît une forte croissance, celui du e-liquide contenant du cannabidiol (CBD), une des molécules du cannabis.

Cette molécule, bien moins connue que le TCH -le principe actif du cannabis- peut-être ajoutée à des mélanges aromatisés qui servent de carburant aux cigarettes électroniques. Aujourd'hui, rien de plus facile de s'en procurer sur internet, et même en boutique, assure Le Parisien. Le CBD est pourtant interdit en France, mais bénéficie d'un flou juridique.


Les journalistes du quotidien local n'ont en effet eu aucun mal à s'en faire livrer après une commande sur internet : un site de grande distribution "très connu" vend ouvertement du e-liquide au CBD. Les sites spécialisés dans le vapotage ont même une rubrique dédié au produit. L'un d'entre eux évoque une "molécule légale", aux "effets thérapeutiques prouvés", ce qui est faux, précise Le Parisien.

"C'EST UN CARTON"

Mais le e-liquide au cannabis n'est pas l'apanage des sites de vente en ligne. Les boutiques de vapotage en proposent aussi, à l'instar de ce commerce du quartier des Halles à Paris, où la journaliste du Parisien s'est rendue. Les liquides au CBD sont bien visibles dans les rayons. "C'est un carton, les médecins m'envoient même leurs patients, se réjouit la vendeuse. Cet antistress agit aussi contre les insomnies. Certains de mes clients prenaient des cachets pour dormir, maintenant, ils prennent du CBD, ça les détend."

Interrogé par Le Parisien, le professeur tabacologue Bertrand Dautzenberg fait part de sa colère. "C'est le bazar. D'un côté, l'ANSM parle d'interdiction du CBD, de l'autre, le gouvernement reste vague. Et les addictologues sont dans le flou total sur son statut", peste-t-il. Le quotidien rappelle qu'une première e-cigarette au CBD avait été lancée en 2014. Face aux menaces de la ministre de la Santé Marisol Touraine, ses créateurs l'avaient retirée du marché.

"Sa consommation était complètement marginale, ultraconfidentielle. Elle est en train de devenir massive, indique le professeur Dautzenberg. Il faut une réglementation claire, personne ne s'y retrouve." Pour lui, il faut passer par une légalisation encadrée du cannabis. "Cela éviterait justement ce flou actuel et absurde sur le CBD".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU