Chevaux mutilés : le suspect arrêté mis hors de cause

Chevaux mutilés : le suspect arrêté mis hors de cause

publié le mardi 08 septembre 2020 à 09h30

L'homme qui a été arrêté dans le Haut-Rhin lundi 7 septembre a été mis hors de cause et libéré ce mardi matin.

Nouveau rebondissement dans l'enquête sur l'affaire des chevaux mutilés. La garde à vue du suspect, interpellé lundi dans le Haut-Rhin, a finalement été levée ce mardi 8 septembre au matin, a annoncé franceinfo.

L'individu "niait depuis le début et son alibi a pu être vérifié", a indiqué le procureur de Sens Arnaud Laraize, confirmant une information de BFMTV. Les enquêteurs ont étudié la géolocalisation de son téléphone portable pour savoir s'il était sur les lieux au moment des faits et ainsi lever le doute sur cet individu.


Le quinquagénaire a des antécédents judiciaires en Allemagne en lien avec des sévices sur animal, avait précisé le parquet de Sens à France Inter. Le gardé à vue était suspecté d'être l'auteur d'attaques d'équidés dans l'Yonne dans la nuit du 24 au 25 août dernier. Nicolas Damejean, le propriétaire du refuge Le Ranch de l'Espoir, avait mis en fuite deux individus ayant mutilé deux de ses poneys. Un premier portrait-robot avait ainsi pu être dressé mais il est encore trop tôt pour déterminer s'il s'agit bien du suspect.

La gendarmerie ne lésine pas sur les moyens pour résoudre cette affaire de chevaux mutilés qui perdure. Une cellule nationale a été créée afin de centraliser les informations.
Les membres du gouvernement suivent aussi le dossier de près : Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, et Julien Denormandie, le ministre de l'Agriculture, ont visité quant à eux une éleveuse d'un cheval victime de mutilations lundi après-midi et ont exhorté les propriétaires d'équidés à ne pas se faire justice eux-mêmes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.