Chasse à l'homme dans les Alpes-Maritimes : un appel à témoins lancé

Chasse à l'homme dans les Alpes-Maritimes : un appel à témoins lancé
Photo d'illustration.

publié le lundi 19 juillet 2021 à 13h38

L'individu recherché est soupçonné d'avoir tué par balle une femme de 32 ans avec qui il aurait entretenu une "courte" relation. 


Suspecté d'avoir tué dans le Var une jeune femme avec laquelle il aurait entretenu une "courte" relation, puis d'avoir tiré sur un gendarme, l'homme recherché dans le village de Gréolières (Alpes-Maritimes) est "armé et dangereux", a averti lundi 19 juillet le procureur adjoint de Draguignan (Var). 




La police nationale a lancé un appel à témoins sur les réseaux sociaux pour retrouver cet individu décrit. Il s'appelle Marc Floris, 33 ans, 1,75 m, brun, de type caucasien et de corpulence longiligne.

"Les gendarmes de la section de recherches de Marseille et de la brigade de recherches de Gassin Saint-Tropez en charge de l'enquête recherchent des témoignages de personnes permettant de l'identifier" est-il précisé. Les personnes avec des informations sont invitées à composer le 04.94.46.97.94 ou le 17.



Traqué par les gendarmes et notamment les unités d'élite du GIGN d'Orange (Vaucluse) et de Paris, l'homme, qui n'était pas connu de la justice, se trouve "dans un périmètre parfaitement délimité" par les enquêteurs, autour de sa propriété dans ce village de montagne, a indiqué Guy Bouchet, procureur de la République adjoint de Draguignan. "Recherché toute la nuit" de dimanche à lundi, l'homme est traqué par quelque 200 gendarmes depuis qu'il a pris la fuite, dimanche soir. 

Identifié sur les images de vidéosurveillance

Suspecté d'être l'auteur du meurtre de la jeune femme de 32 ans retrouvée morte par balle, dimanche vers 5h30, devant le portail de sa résidence du Plan-de-La-Tour, commune au dessus du golfe de Saint-Tropez (Var), l'homme a été identifié par les images de vidéosurveillance de la copropriété et par l'analyse du téléphone de la victime. Il "entretenait ou avait entretenu sur une courte période de temps une relation avec la victime", a précisé Guy Bouchet, évoquant ainsi la thèse du féminicide.

Dimanche dans la soirée, "des enquêteurs se sont présentés pour auditionner une personne suspectée d'être impliquée dans un homicide dans le Var. Au début, l'homme a accepté mais il a ensuite refusé d'être auditionné et s'est retranché dans sa maison" à Gréolières. Les forces d'élite du GIGN d'Orange se sont alors déployées autour de cette maison et l'homme a tiré sur un gendarme dans la soirée, "mais sans le blesser". 
Les habitants appelés à rester chez eux

Des forces du GIGN parisien sont venues en renfort et l'homme est toujours activement recherché lundi dans la commune de quelque 600 habitants, où un important dispositif policier quadrille la zone. "Les gendarmes sont déployés au quartier dit de Laval, qui est à six-sept kilomètres du centre du village et où est la maison du suspect", a indiqué à l'AFP le maire Marc Malfatto.

L'homme recherché a grandi dans la commune et travaille dans une société de travaux publics sur la Côte d'Azur où il était très apprécié, selon l'élu. "Il a été conseillé aux résidents des sept maisons de ce quartier de ne pas sortir" car l'homme pourrait être soit toujours retranché dans la maison familiale, soit à l'extérieur dans cette zone escarpée, souligne le maire. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.