Champs-Elysées : le témoignage choc d'une femme de policier

Champs-Elysées : le témoignage choc d'une femme de policier©Source BFMTV

Source BFMTV, publié le samedi 22 avril 2017 à 16h02

"Je tournais en rond", "j'avais envie de vomir"... La femme d'un policier intervenu sur les Champs-Elysées témoigne. Jeudi soir peu avant 21 heures, un homme ouvre le feu sur un car de policiers stationné sur l'avenue des Champs-Elysées, à Paris. A plusieurs kilomètres de là, la compagne d'un policier en patrouille dans le secteur est informée de l'attaque par la télévision.



Pendant cinq heures, sans nouvelle de son conjoint, elle vit dans l'angoisse. Vers deux heures du matin, elle reçoit enfin un message de son compagnon, l'informant qu'il a porté secours à un des blessés.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
7 commentaires - Champs-Elysées : le témoignage choc d'une femme de policier
  • Ce qui est insupportable, c'est que certains organismes constitués (partis de gauche extrême, certains syndicats...) appellent parfois à agresser, voire pire, les forces de police...et ce, en toute impunité, bénéficiant parfois d'une mansuétude coupable et complice du gouvernement en place

  • Il y a quand même un candidat à la présidentielle qui a osé déclarer que si les policiers des champs Elysées s'étaient fait tirer dessus, c'était à cause d'eux car ils étaient armés et en uniforme et que cela avait attisé l'humeur de ce soit disant déséquilibré. Je trouve d'ailleurs que tout ces individus qui ont malheureusement agi de manière identique dernièrement en France en commettant des agressions ont tous été décelés suite aux faits comme déséquilibrés. Cherchez l'erreur. Toutefois, ce candidat aurait dû se faire mettre dehors à la veille du scrutin sinon qu'attendait-il d'une aussi stupide déclaration sinon de la récupération de voix électorale. Cette présidentielle aura été la pire que nous ayons connu depuis des décennies et surtout aura rabaissé le débat politique au niveau ZÉRO. Enfin, toutes mes condoléances aux proches de ce professionnel de l'ordre public, paix à l'âme du défunt et tout mon soutien à ses collègues blessés et à ceux qui veillent à notre sécurité tous les jours.

  • bravo je suis de tout coeur avec vous, vous valez mieux que certains

  • policier , Gendarme des métiers où l'on doit s'attendre à des risques qui peuvent t'amener à une mort violente
    Tout comme nos soldats en opération
    Comme écrit dans l'un des comm ci dessous , ces forces ne sont pas esclaves du gouvernement mais ils nous protègent et désolé : oui ils sont des cibles

    Ce n'est pas faux pour les métiers à risques, mais si les gens qui nous gouvernent savaient prendre les bonnes décisions et non pas réclamer de l'action qu'après les faits, nos métiers à risque du pays seraient moins des cibles et mieux préserver.

    Tout à fait d'accord en ce qui concerne les bonnes décisions mais il y a aussi une énorme lacune en matière de formation. Malheureusement, une fois affectés les Policiers ne font pratiquement plus ou très peu d'entrainement alors que ça devrait être la base de ce métier afin acquérir les bons réflexes pour intervenir en toute sécurité.
    Faire des discours, décerner la Légion d'honneur à un Policier allongé dans son cercueil ça coûte moins cher que donner une bonne formation à ceux qui sont encore en vie ! Les Politiques méprisent leur Police et tous ceux qui risquent leur vie pour défendre la Nation.

  • Plutôt de traiter la police ; la gendarmerie ou les soldats soyez solidaires ! Ils sont la pour nous aider et nous protéger ! Soyons exemplaires et tout ira mieux . Les révolutionnaires n'ont rien à faire dans notre pays ! Qu'ils nous liassent en PAIX!