Champigny : la policière agressée raconte son calvaire

Champigny : la policière agressée raconte son calvaire©Panoramic

6Medias, publié le vendredi 05 janvier 2018 à 11h29

Dans un témoignage dans les colonnes du Parisien, Laurie, la gardienne de la paix de 25 ans agressée dimanche à Champigny, fait état de la violence de l'attaque dont elle a été victime. « Je me suis protégée avec les mains et me suis roulée en boule.

J'ai pris des coups au visage, au ventre et sur les jambes », décrit-elle dans sa plainte, déposée le 1er janvier pour « violences aggravées » et que le quotidien régional a pu consulter en exclusivité.



La policière explique aussi que quatre personnes lui ont prêté assistance. « Ils m'ont portée et m'ont amenée jusqu'à un véhicule de collègues stationné à proximité ». Une opération de secours improvisée pendant laquelle on continuera à la frapper, lui causant une ITT de sept jours et un arrêt de travail de huit. L'officier de 37 ans qui l'accompagnait se souvient du début de l'agression, toujours choqué : « Nous marchions de front, lorsque j'ai reçu un violent coup dans le dos, porté par un manche en bois, de type manche de pioche.

Mon gilet pare-balles a absorbé une partie du choc et j'ai réussi à maintenir mon équilibre. » Mais un croche-patte le renverse et cinq ou six personnes le frappent, notamment au visage. A l'heure actuelle, le manque de témoignages va orienter les enquêteurs vers une analyse minutieuse des vidéos amateurs tournées pendant l'agression et celle des caméras de la ville...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU