Chaleur : la France pourrait également approcher la barre des 50 degrés

Chaleur : la France pourrait également approcher la barre des 50 degrés©Panoramic
A lire aussi

publié le jeudi 01 juillet 2021 à 19h20

Le Canada connaît actuellement la plus grosse vague de chaleur de son histoire. Un pic à 49,6 degrés qui pourrait aussi se produire en France selon les spécialistes interrogés par Libération.

 "On constate que battre un record national et le dépasser de plus de 4 °C est aujourd'hui possible. Cela s'est passé au Canada dans une situation météorologique que l'on peut rencontrer en France. Mais ça ne nous dit pas à quelle échéance on peut raisonnablement s'attendre à vivre la même chose". Samuel Morin, chercheur au Centre national de recherches météorologiques (CNRM), explique à Libération que battre des records de chaleur deviendra quasi annuel. Pour atteindre la barre tout aussi symbolique qu'inquiétante des 50 degrés en France il faudra encore patienter, mais pas si longtemps que ça, d'après Françoise Vimeux, climatologue à l'Institut de recherche pour le développement (IRD). "Nous n'aurons pas de moyennes à 50 °C sur une journée en France, mais qu'on atteigne un jour en début d'après-midi cette température un peu mythique me paraît de l'ordre du possible". Pour l'heure, le mercure tourne autour de ce chiffre sans jamais l'atteindre. C'est fin juin 2019, à Vérargues, dans l'Hérault que le record français a été établi avec 46 degrés relevés, effaçant les 44,1 °C en plein mois d'août de la meurtrière canicule de 2003. 



Des canicules beaucoup plus fréquentes  D'après Météo France, si les émissions de gaz à effet de serre ne diminuent pas, la France pourrait voir ses températures grimper de près de 4 °C sur la période 2070-2100 par rapport à 1976-2005. Une hausse qui pourrait atteindre les 6 degrés en été et particulièrement dans les zones de montagnes et  dans le nord-ouest et le sud-est du pays. Des canicules jusqu'à deux fois plus fréquentes en 2100, avec "des vagues de chaleur et journées caniculaires pourront s'étaler sur des périodes supérieures à un ou deux mois en été." Et surtout des nuits compliquées : "Les nuits tropicales (températures nocturnes exceptionnellement chaudes, supérieures à 20 °C), quasi inconnues dans le nord de la France, pourront revenir régulièrement." Un scénario catastrophe qui est encore évitable d'après le nouveau rapport du Haut Conseil pour le climat: "L'évolution future du climat, et donc des impacts, dépendra de notre capacité à réduire les émissions de gaz à effet de serre le plus rapidement possible". 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.