« Ceux qui détiennent les données possèdent le pouvoir »

« Ceux qui détiennent les données possèdent le pouvoir »©LEPOINT
A lire aussi

LEPOINT, publié le vendredi 23 mars 2018 à 09h55

« L'Empire des données » d'Adrien Basdevant et Jean-Pierre Mignard appelle à questionner les algorithmes qui formatent nos profils et quadrillent nos vies.

En une année, plus de données ont été récoltées que depuis le début de l'histoire de l'humanité. Et cette tendance va s'accroître de manière exponentielle avec les quelque 100 milliards d'objets connectés annoncés à l'horizon 2025. Partagées, interprétées, retraitées, les données ne nous appartiennent plus. L'expression « données personnelles » a-t-elle encore un sens ? Qu'en est-il du « droit » qui les protège ? Restera-t-il, à terme, lettre morte ? Les réponses de l'avocat Adrien Basdevant, coauteur, avec Jean-Pierre Mignard, de L'Empire des données*.

Le Point : Vous donnez l'exemple de…

Lire la suite sur LEPOINT

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
3 commentaires - « Ceux qui détiennent les données possèdent le pouvoir »
  • ya des moyen de rendre folle la collecte des données ...VPN par exemple !!! hihihihi

  • Tout à fait! facebook fournit des données très personnelles à un tas de sociétés sans le consentement des interessés! Je ne comprends pas pourquoi l'UE ne fabrique pas le même type de société que Facebook! les Européens sont à la merci des géants américains du web, pareil pour le GPS! Pourquoi pas des outils européens?

  • Il suffit de lire les livres de Isaac Asimov mort en 2014 et vous aurez tout compris. Il a tout prédit par intelligence. Ceux qui détiennent le la connaissance ou les données (mot plus actuel) ont le pouvoir.