César : la "parité intégrale" adoptée dans toutes les instances

César : la "parité intégrale" adoptée dans toutes les instances©Panoramic

, publié le jeudi 09 juillet 2020 à 19h15

Quelques mois après une crise historique, la prestigieuse académie réforme ses statuts et assure une égalité hommes-femmes sans précédent, rapporte BFM TV.
 
Il y a cinq mois, les dirigeants de l'Académie des César démissionnaient dans un grand fracas à la suite de polémiques grandissantes sur sa gestion. Ce jeudi 9 juillet, on apprend que l'Académie a adopté une réforme de ses statuts, assurant une "parité intégrale entre hommes et femmes dans ses instances de décision".

Selon BFM TV, tous les membres de l'Académie (4 313 au total) pourront candidater et choisir leurs représentants. L'assemblée générale, le conseil d'administration et les bureaux de l'association seront paritaires avec un tandem homme-femme pour la présidence, indique le communiqué de l'Académie. Les administrateurs décisionnaires ont adopté à huis clos ces statuts et les élections devraient avoir lieu en septembre. Le duo aura la lourde tâche de succéder à Margaret Menegoz, qui elle-même avait succédé à Alain Terzian démissionnaire après 17 ans de présidence controversée.



Rôle clé du CNC
 
Il y a cinq mois, de nombreux acteurs, actrices ou personnalités du 7e Art avaient accusé l'Académie "d'opacité et d'entre soi" la poussant dans ses retranchements. Le gouvernement et l'Académie avait mandaté le CNC (Conseil national du cinéma) afin de faire face à la crise. Si la 45e cérémonie avait pu se tenir, elle s'était déroulée dans des conditions parfois délétères, entre le discours orienté de la maîtresse de cérémonie, Florence Foresti, ou le départ en pleine soirée d'Adèle Haenel après que Roman Polanski a reçu le César du meilleur réalisateur. La 46e édition devrait se tenir le vendredi 26 février 2021.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.