Ces nouvelles technologies radicales envisagées par le Sénat pour lutter contre les pandémies

Ces nouvelles technologies radicales envisagées par le Sénat pour lutter contre les pandémies ©Photo d'illustration, Panoramic

publié le samedi 24 juillet 2021 à 16h30

Selon les informations de Marianne, un rapport d'information du Sénat du 3 juin s'est penché sur un certain nombre de mesures qui pourraient potentiellement être envisagées afin de contrôler de futures pandémies.      

À l'heure où l'épidémie de Covid-19 continue de frapper un peu partout dans le monde avec la variant Delta, le Sénat s'est penché sur la possibilité de nouvelles crises sanitaires dans les prochaines années.

Comme le révèle Marianne, un rapport d'information du Sénat, daté du 3 juin et rédigé par les sénateurs Véronique Guillotin (Rassemblement démocratique et social européen, RDSE), Christine Lavarde et René-Paul Savary (Les Républicains), s'est attardé sur les mesures à prendre pour freiner la propagation de futures pandémies. "Les rapporteurs de la délégation à la prospective du Sénat ont une position claire : le recours à des technologies plus intrusives, mais très ciblées et limitées dans le temps, est la contrepartie d'une liberté retrouvée plus vite, pour ne pas avoir, à chaque fois, à remettre sous cloche le pays tout entier", précise la synthèse du rapport relayée par Marianne.      


   

Comme le détaille l'hebdomadaire, les autorités pourraient ainsi avoir recours à un portique d'entrée sonore à l'entrée de quoi? pour détecter les personnes contaminées. Des caméras seraient également capables de détecter des usagers sans masque tout en prenant leur température. Un boîtier connecté porté au cou, inspiré d'une technologie suédoise, permettrait quant à lui de faire respecter la distanciation sociale. Ces outils numériques "sont les plus efficaces, mais aussi les plus attentatoires aux libertés, prévient le rapport. Cependant, une fois de plus, il serait irresponsable de ne pas au moins les envisager, ne serait-ce que pour se convaincre de tout faire en amont pour ne pas en arriver là", indique le rapport sénatorial.      

Le but serait bien de scruter les moindres faits et gestes de chacun en envisageant des mesures radicales en cas de risque de contaminations : "désactivation du titre de transports en commun, une détection automatique de la plaque d'immatriculation par les radars, des caméras thermiques dans les restaurants...". Les paiements par carte bancaire pourraient également être surveillés. Pour les trois sénateurs, il est indispensable d'envisager ces recours technologiques en cas d'une pandémie bien plus grave que celle du Covid-19, même si pour l'heure, tout ceci ne reste qu'hypothèse... 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.