Cergy : un tweet provoque l'interruption du RER A et l'évacuation de deux gares

Cergy : un tweet provoque l'interruption du RER A et l'évacuation de deux gares©Panoramic

publié le vendredi 28 août 2020 à 17h40

Après une fausse alerte à la bombe, le trafic du RER A a été perturbé et deux gares de Cergy ont été évacuées ce vendredi en fin de journée comme l'a révélé franceinfo. À l'origine, un simple tweet, dont l'auteur encourt une lourde peine. 




Un important dispositif de sécurité, le RER A interrompu, deux gares fermées et des milliers de voyageurs dans le désarroi.

Le signalement d'une alerte à la bombe a provoqué l'évacuation de deux gares du Val-d'Oise (Cergy-Le-Haut et Cergy-Saint-Christophe), le bouclage de plusieurs rues et la perturbation de lignes de bus desservant les gares concernées. Le trafic a quant à lui été suspendu de 16h25 à 18h15. Les policiers mobilisés ont été alertés suite à la publication d'un message suspect sur Twitter. « J'avais écrit que le tonton de foyerman allait poser un truc qui fait boum à la gare de Cergy le haut à 16h30 », écrivait l'auteur présumé du tweet selon Le Parisien, qui développe l'information révélée par franceinfo.

Le tweet pourrait coûter cher à son auteur

Les recherches des patrouilles envoyées sur place, accompagnées de maîtres-chiens formés à la détection d'explosifs, se sont montrées infructueuses. Ce qui a permis de lever l'alerte et la reprise du trafic. Le compte Twitter anonyme (@euhcpasmoila) a été supprimé ainsi que ses messages. Un tweet potache selon certains internautes qui ne saurait en effacer le caractère grave. Le community manager de la ligne A du RER souligne que « les propos tenus font systématiquement l'objet d'un signalement immédiat auprès des divers organes de sécurité compétents ».




Les enquêteurs vont désormais se concentrer sur l'identification de l'auteur du message. Selon l'article 322-14 du code pénal, les auteurs de fausses alertes à la bombe risquent des peines allant jusqu'à deux ans de prison de 30 000 euros d'amende.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.