Centre d'hébergements d'urgence du 16e arrondissement de Paris : quel bilan un an après ?

Centre d'hébergements d'urgence du 16e arrondissement de Paris : quel bilan un an après ?©MAXPPP
A lire aussi

franceinfo, publié le mardi 21 novembre 2017 à 23h16

Le centre social d'hébergement construit dans le 16e arrondissement de Paris accueille aujourd'hui 203 résidents, dont 118 familles. Elles vivent des dons de nourriture et des dizaines de sacs de vêtements apportés par le voisinage. En 2016 pourtant, le quartier cossu du 16e arrondissement de Paris bondissait à l'idée d'accueillir un centre d'hébergement d'urgence. Aujourd'hui, le calme est revenu dans le quartier.

Un second centre d'hébergement en 2018

La mairie de Paris souhaite ouvrir un deuxième centre d'hébergement dans l'arrondissement. "Il n'y a pas de raison que ce soit systématiquement les quartiers les plus populaires qui accueillent de l'hébergement d'urgence", estime Ian Brossat, adjoint à la mairie de Paris au logement. Le nouveau contre pourrait voir le jour dès l…

Lire la suite sur Franceinfo

 
4 commentaires - Centre d'hébergements d'urgence du 16e arrondissement de Paris : quel bilan un an après ?
  • Elles vivent des dons de nourriture et des dizaines de sacs de vêtements apportés par le voisinage
    Et que font elles toute la journée ???????

  • Il en reste encore a loger plus ceux qui continuent d'arriver alors il va en falloir encore combien de ces centres ???? combien de donateurs et de taxables pour regler tout cela pendant ce temps combien vivent avec le minimun en ayant travailler ???? quel gouvernement ?????

  • le sujet des migrants est en train de se transformer en un immense organisme de voyage en France pour étrangers qu'il faudra accompagner. quant à la pauvreté, son augmentation est expliquée par le reportage

  • Bientôt il n'y aura plus un seul quartier sans pauvres. Le gouvernement y veillera.

    Que tous les quartiers et toutes les communes de France, surtout les plus aisés, partagent la prises en charge l'aide à ceux qui en ont besoin. Aide matérielle mais aussi éducative, avec exigences. Ils sont nos meilleurs travailleurs en puissance! Mais oui... Demandez à leurs employeurs.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]