France

Cavaillon : des trafiquants de drogue installent un "parc d'attractions" pour le 14-Juillet

Les dealers de la cité de Cavaillon, dans le Vaucluse, ont organisé une fête du 14-Juillet avec des animations et des jeux pour les enfants pour promouvoir leur plan « Stup » sur les réseaux sociaux, rapportent France 3 et la Provence.

Le programme avait tout d’une fête communale vendredi 14 juillet à Cavaillon. Château gonflable, piscine, trampoline, barbecue gratuit et musique… Ces animations et jeux pour enfants ont été offerts aux habitants par nul autre que les trafiquants de drogue de la cité du Docteur Ayme, rapportent France 3 et la Provence.

Un communiqué publié le 15 juillet par le collectif citoyen "Le chemin de l’école en toute sécurité" a fait connaître la nouvelle. Ce collectif lutte pour faire entendre la détresse des habitants face à la violence. Il indique que cette fête du 14-Juillet visait à donner une vitrine à la cité pour attirer davantage de clients vers le point de deal local.

Un coup de promo’

Et de fait, les dealers ont partagé sur les réseaux sociaux les vidéos de ces festivités, pour faire la promotion de leur business. Le collectif s’inquiète que les dealers ciblent les enfants en école primaire "pour étendre leur influence". Il dénonce l’absence d’activités encadrées par les pouvoirs publics, qui laissent les plus jeunes aux mains des trafiquants de drogue. Selon ce collectif, le maire ne gère que le centre-ville, et pas les quartiers périphériques.

L’édile, Gérard Daudet, a pourtant promis des investigations pour savoir qui a installé les jeux aquatiques, branchés sur une bouche incendie malgré une interdiction. Ces installations étaient d’ailleurs toujours en place dimanche 16 juillet, comme a pu le constater France 3 Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

La cité du Docteur Ayme est un point stratégique du trafic de drogue dans le sud de la France, entre Avignon et Marseille. Elle subit régulièrement des violences et des règlements de compte sanglants.

publié le 18 juillet à 14h00, Caroline Celle, 6Medias

Liens commerciaux