Carrefour : 1.230 postes supprimés, jusqu'à 3.000 départs envisagés

Carrefour : 1.230 postes supprimés, jusqu'à 3.000 départs envisagés
Les syndicats de Carrefour annoncent jusqu'à 3.000 départs chez le géant de la distribution.

publié le vendredi 03 mai 2019 à 22h09

Dans le cadre du projet d'accord de rupture conventionnelle collective (RCC) négocié depuis fin mars chez Carrefour, 3.000 départs sont envisagés au sein du groupe. La direction précise qu'il s'agit d'un chiffre "plafond", et que "le nombre des postes supprimés reste bien fixé à 1.230".

Jusqu'à 3.000 départs au sein du groupe Carrefour.

C'est ce qu'ont annoncé vendredi 3 mai les syndicats, qui négocient depuis fin mars la RCC chez le géant de la grande distribution. Un chiffre que la direction de Carrefour a confirmé, en insistant sur le fait qu'il s'agissait d'un "plafond". "Le nombre de postes supprimés reste bien fixé à 1.230", a-t-elle précisé. 

Réduction de 15% des effectifs dans 46 hypermarchés


En comité central d'entreprise, la direction a détaillé les postes visés par ces suppressions : les rayons bijouterie et multimédia, mais aussi l'arrière-caisse, le service de la paie, l'encadrement, les fonctions administratives et les caisses des stations-service. D'autres réductions d'effectifs s'ajoutent à ces quelque suppressions. Quarante-six hypermarchés verront ainsi leurs effectifs réduits à hauteur de 15%, et des départs en congé de fin de carrière sont prévus, ont ajouté les syndicats. 

Ce plan s'inscrit dans un vaste programme de transformation présenté en janvier 2018 par le nouveau PDG du groupe, Alexandre Bompard. Environ 2.400 emplois sur 10.500 ont déjà été supprimés. Alexandre Bombard justifie cette réduction d'effectifs par l'urgence à rétablir la rentabilité des hypermarchés en réduisant notamment leur surface et en modifiant l'offre. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.