Carnet de tickets de métro en Île-de-France : la version papier retirée progressivement de la vente

Carnet de tickets de métro en Île-de-France : la version papier retirée progressivement de la vente
Une borne d'achat de tickets de métro à la station "Château de Vincennes"

publié le jeudi 14 octobre 2021 à 12h08

A partir de mars 2022, plus aucun carnet de tickets ne sera disponible à la vente dans le métro parisien. Le ticket unique en carton restera lui toujours valide. 

Une page se tourne.

La vente des carnets de tickets de métro en version "papier" a cessé jeudi 14 octobre dans une centaine de gares et stations du réseau des transports publics d'Ile-de-France. Plus aucun carnet ne sera en vente à partir de mars 2022, remplacé par des cartes ou des solutions dites "dématérialisées".



Un "plan d'arrêt progressif" de leur vente, approuvé en avril par le conseil d'administration d'Ile-de-France Mobilités (IDFM), promeut le remplacement du carnet traditionnel par des titres de transports disponibles sur la carte Navigo Easy, les smartphones et le contrat Navigo Liberté+.

Des tarifs plafonnés 

Deux formules seront privilégiées, étendues à toute l'Ile-de-France d'ici fin 2022 :
- La carte Navigo Easy qui permet d'acheter des tickets à l'unité ou en carnet. Elle est vendue 2 euros, qui sont rentabilisés au premier achat vu que les carnets de dix tickets en carton sont vendus 2 euros plus cher.
- La carte Navigo Liberté+, une formule d'abonnement permettant d'accéder au réseau, hors RER et trains hors de Paris. Les trajets comptabilisés sont facturés le mois suivant. 

Un plafonnement des prix à 5 euros par trajet, ou 40 euros les dix, sera appliqué. La mesure appelée "bouclier tarifaire" doit coûter une soixantaine de millions d'euros par an à l'autorité régionale.

Les tickets des carnets toujours valables

Des tickets unitaires par SMS, plus chers, pour prendre le bus, ou l'achat de titres de transports sur smartphone Android sera également proposé. Le ticket à l'unité, lui, restera en vente pour les voyages exceptionnels. Et, "pas d'inquiétude : vous pouvez bien sûr continuer à utiliser les tickets t+ de vos carnets cartonnés", assure IDFM.

Chaque année près de 5 millions de tickets sont démagnétisés du fait de leur proximité avec des clés ou des pièces de monnaie... Et un ticket sur dix acheté dans un carnet en moyenne n'est jamais utilisé car perdu, abîmé ou oublié, précise la RATP.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.