Carlos Ghosn va sortir de prison, et se dit "reconnaissant" après une "terrible épreuve"

Carlos Ghosn va sortir de prison, et se dit "reconnaissant" après une "terrible épreuve"
Carlos Ghosn, à Hong-Kong, en 2014
A lire aussi

, publié le mardi 05 mars 2019 à 16h45

L'ancien patron de Renault-Nissan doit encore s'acquitter d'une caution fixée à un milliard de yens (8 millions d'euros) pour sortir de prison, après plus de 100 jours d'incarcération.

Le tribunal de Tokyo a validé la dernière étape donnant accès à la libération sous caution de Carlos Ghosn en rejetant l'appel du procureur, dans la soirée de mardi 5 mars. Il devrait pouvoir sortir de prison mercredi, une fois l'argent versé.Son avocat, Junichiro Hironaka, avait préalablement indiqué que compte tenu des horaires d'ouverture des banques nippones, la défense de Carlos Ghosn devait attendre quelques heures avant de réunir la somme exigée d'un milliard de yens (8 millions d'euros) ce mardi soir à Tokyo. Il a aussi ouvert la possibilité d'une conférence de presse de Carlos Ghosn après plus de 100 jours passés en prison, estimant que ce "serait une bonne chose".


A l'annonce de sa prochaine libération, Carlos Ghosn s'est dit mardi "innocent" et "résolument déterminé" à se "défendre vigoureusement"."Je suis infiniment reconnaissant envers ma famille et mes amis qui m'ont soutenu tout au long de cette terrible épreuve", a t-il déclaré dans un communiqué diffusé par son agence de communication à Paris.



Il se dit "résolument déterminé à se défendre vigoureusement dans un procès équitable contre des accusations qu'il estime "sans aucun fondement".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.