Carburants : la grève des conducteurs de matières dangereuses reconduite

Carburants : la grève des conducteurs de matières dangereuses reconduite
Un automobiliste à la pompe, le 29 mai 2017 à Brest.
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 31 mai 2017 à 12h00

CONFLIT SOCIAL - Plus de 400 stations-service, essentiellement en Île-de-France, étaient en pénurie totale d'essence mercredi matin 31 mai, conséquence de la grève des conducteurs de camions transportant des matières dangereuses.

Les conducteurs de camions transportant des matières dangereuses (carburants, gaz...) vont poursuivre mercredi 31 mai le mouvement lancé vendredi par la CGT-Transports.

Le syndicat demande au patronat et au gouvernement l'ouverture "rapide" de négociations sur les conditions de travail dans le secteur.

Ils veulent faire reconnaître "les technicités du métier de conducteur de matières dangereuses" et réclament notamment une durée journalière de travail maximale de 10 heures, un suivi médical semestriel spécifique, un taux horaire minimal de 14 euros de l'heure et un treizième mois.

Mardi 30 mai, comme les jours précédents, la grève avait été essentiellement suivie par des chauffeurs franciliens et n'entraînait "pas de pénurie", malgré l'augmentation du nombre de stations franciliennes en rupture de carburants, selon les professionnels du secteur. La CGT-Transports avait recensé "entre 60 et 80%" de grévistes. Lundi, le chiffre de 70% avait été taxé de "largement exagéré" par les fédérations patronales FNTR et TLF.

PÉNURIE OU NON ?

Côté stations-essence, selon le dernier bilan de l'Union française de l'industrie pétrolière (Ufip), "une centaine de stations (étaient) en rupture totale" mardi soir sur 11.000 en France. "On n'est pas dans une situation de pénurie", annonçait l'Ufip. Néanmoins, ces chiffres n'étaient que partiels, l'Ufip ne disposant pas des données de la grande distribution.

L'application mon-essence.fr, élaborée à partir des informations remontées par les abonnés, recensait à 12h mercredi matin 421 stations en pénurie partielle et 426 stations en pénurie totale, situées essentiellement en Île-de-France. Néanmoins, "le mouvement commence à s'étendre en région".

Pour retrouver toutes les informations sur l'approvisionnement des stations services en temps réel : https://mon-essence.fr/blog/2017/05/29/carte-des-stations-en-difficulte-dapprovisionnement/

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
162 commentaires - Carburants : la grève des conducteurs de matières dangereuses reconduite
  • à tous les adorateurs de la pensée unique de la CGT,pourquoi ne pas essayer la Corée du nord,vous verrez vous y serez bien et nous on pourra enfin respirer.

  • Je vous réponds pouetpouet.
    Vous me dites d'aller travailler un peu avant de critiquer.
    Mais mon pauvre, j'ai travaillé pendant plus de 50 ans ! ! !
    En ferez vous autant ? ? ! !
    J(en doute fort.
    Voilà pour vous une bonne occasion de vous taire non ? !

  • Bien entendu, syndiqués à la CGT... Aujourd'hui les transporteurs de fuel, demain
    d'autres avec la bénédiction de Mélenchon, des communistes et de tous les autres qui veulent bloquer Macron pour ne pas perdre la gamelle avant la nouvelle loi du travail.

  • et on veut que la France avance avec ça!!!
    merci la cgt d'organiser le bordel..

  • Pa s de problème. On nous demande de "lâcher" le gazoil, c'est ce qui se fait peu à peu.
    Résultat, moins de conso gasoil et pompes essences vides..

    Nous sommes de très,bons moutons ; et les hyper écolos disent : pourvu que çà dure, comme çà la bagnole électrique prendra du succès.

    Est-ce que l'on nous prendrez pour des tarés.

    Et bien braves gens , on dit que l'urine a des qualités inconnues mais reconnues précieuses pour la santé, (dans certaines applications, dixit certains chercheurs).

    Alors mes braves, ce qui est pour pour santé, pourquoi ne le serait-il pas pour un moteur.

    Conclusion : pissez dans votre réservoir