Carburants : la CLCV accuse les distributeurs de faire flamber les prix

Carburants : la CLCV accuse les distributeurs de faire flamber les prix
Une pompe à essence le 31 mai 2017 à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine)
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 09 mai 2018 à 08h00

Il faut "interrompre" les "politiques d'augmentation des taxes sur le carburant" et "modérer les marges" de la distribution : c'est le cri d'alarme, mercredi, lancé par la CLCV. L'association de consommateurs publie un rapport sur la hausse des prix du gazole et de l'essence.

L'Association nationale de défense des consommateurs et usagers, la CLCV, s'attaque au prix des carburants. Elle a épluché la hausse du gazole et de l'essence et a livré ses résultats, mercredi 9 mai. Verdict : "un surplus de dépense compris entre 100 et 225 euros par année" pour les ménages français.

Dans son viseur : les "politiques d'augmentation des taxes sur le carburant" menées par les pouvoirs publics, mais surtout, les distributeurs. Elle accuse les stations essences et les grandes surfaces de faire flamber les prix. Cette pratique serait "tendancielle" depuis une dizaine d'années, avec une "dizaine de centimes le litre".



Pour preuve, l'essence s'est vendue 14.3 centimes d'euros plus chère selon l'association qui a fait les calculs. Les données de l'Union des industries pétrolières et du ministère de l'Économie sont encore plus alarmantes concernant le gazole : son prix à la pompe a grimpé de 1.431 euros, soit une hausse de 21.5 centimes d'euros.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU