Cancer du sein : la chimiothérapie serait inutile dans un tiers des cas, selon une étude

Cancer du sein : la chimiothérapie serait inutile dans un tiers des cas, selon une étude©SCIENCE PHOTO LIBRARY / R3F / AFP

franceinfo, publié le lundi 04 juin 2018 à 20h21

C'est une tumeur de petite taille, de moins de 2 cm. Elle n'a pas envahi les ganglions lymphatiques et on constate qu'elle est hormonodépendante, c'est-à-dire sous l'influence des oestrogènes et parfois de la progestérone. Cette forme représente la moitié des cancers du sein diagnostiqués en France. Et très souvent, l'ablation de la tumeur est suivie de plusieurs cycles de chimiothérapie, avec tous les effets secondaires qui vont avec.

Les femmes concernées vont également prendre quotidiennement un comprimé d'hormonothérapie pendant cinq ans. Pourtant, on estime que 70% des femmes concernées par ce type pourraient se dispenser de cette chimiothérapie sans pour autant que ce leur soit préjudiciable, selon une étude présentée dimanche 3 juin à Chicago (Etats-Unis), à

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.