Canal+ a perdu plus de 500.000 abonnés

Canal+ a perdu plus de 500.000 abonnés
Logo de Canal + (photo d'illustration)
A lire aussi

, publié le jeudi 10 novembre 2016 à 22h30

En un an, l'hémorragie a été sévère. Plus d'un demi-million d'abonnés à la chaîne cryptée ont rendu leur décodeur.

La faute, peut-être, à la reprise en main par Vincent Bolloré et à l'arrêt (ou le passage en crypté) de certaines émissions cultes, comme le Petit journal de Yann Barthès et les Guignols de l'info.

Ce sont très précisément 542 000 personnes qui ont résilié leur contrat entre septembre 2015 et la même période en 2016. Les chiffres ont été rendus publics par la maison mère de Canal+, Vivendi, dont l'actionnaire principal est Vincent Bolloré. Fort heureusement, la désertion ne vaut que pour l'Hexagone, puisque le groupe Canal+ réalise de bons chiffres à l'international, surtout en Afrique. Pour la première fois dans son histoire, la chaîne compte désormais plus d'abonnés à l'étranger qu'en France métropolitaine.

- MOINS D'ABONNEMENTS MAIS UNE FACTURE PLUS ÉLEVÉE -

Le manque à gagner est partiellement compensé par la hausse du tarif de l'abonnement. Il faut débourser 45,40 euros pour avoir accès à la totalité des programmes de Canal+ et CanalSat, soit une augmentation de 1,10 euro en moyenne par rapport à l'année dernière.

La concurrence des plateformes de streaming, telles OCS ou Netflix, n'est pas étrangère à cette fuite des abonnés, Canal+ ayant bâti sa réputation sur la diffusion en exclusivité de films, de séries télévisées et de rendez-vous sportifs. Malgré tout, la maison mère Vivendi a présenté de bons résultats financiers pour le troisième trimestre 2016.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.