Calvados : des pompiers condamnés pour avoir mal éteint un feu

Calvados : des pompiers condamnés pour avoir mal éteint un feu

Les pompiers ont été condamnés pour avoir mal éteint une maison à Longues-sur-Mer (photo d'illustration).

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 01 octobre 2016 à 13h26

Les pompiers du Calvados ont été condamnés à verser 10.000 euros à un couple dont la maison avait brûlé mais dont l'incendie, mal circonscrit, avait entraîné un second feu qui avait consumé totalement leur domicile.

Les faits se sont déroulés 6 décembre 2011, peu après 21h. Un incendie s'était déclaré dans une maison de Longues-sur-Mer (Calvados).

Les sapeurs-pompiers du Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) du Calvados étaient intervenus jusqu'à 2h30 du matin. Les combles, la toiture et une partie du premier étage avaient alors été complètement détruits. Mais une demi-heure plus tard, un voisin constatait un nouveau départ de feu et rappelait les pompiers. Ces derniers mettaient alors une quarantaine de minutes pour faire les 15 kilomètres qui les séparaient du sinistre. L'intégralité de la maison s'était alors consumée.

LA COMMUNE HORS DE CAUSE

Les époux n'ayant pu récupérer leurs effets personnels, ils ont demandé à la justice administrative de condamner le SDIS et la commune de Longues-sur-Mer à leur verser chacun 20.000 euros en réparation de leur préjudice moral. Dans un jugement daté du 21 septembre, révélé par l'hebdomadaire "Liberté Le Bonhomme Libre" et consulté vendredi par l'AFP, le tribunal administratif de Caen a mis hors de cause la commune mais condamné le SDIS à verser 10.000 euros au couple.


Les magistrats ont jugé que la reprise du feu est bien "imputable à la faute du SDIS" : "En ne dégarnissant pas la totalité du plancher des combles pour découvrir l'ensemble des matières en combustion et en quittant les lieux après avoir circonscrit le premier tout en s'abstenant de prévoir toute mesure de surveillance, alors qu'il s'agissait d'une habitation à ossature bois particulièrement combustible, les pompiers ont commis une faute de service".

Ils ont estimé que le SDIS devait indemniser les sinistrés pour la destruction de leurs effets personnels car "il résulte de l'instruction que les intéressés ont souhaité récupérer quelques effets personnels après le premier incendie mais qu'il leur a été indiqué par les pompiers que cela était inutile dès lors que l'incendie était éteint et que les lieux allaient être surveillés".
 
78 commentaires - Calvados : des pompiers condamnés pour avoir mal éteint un feu
  • C' est tellement facile de taper sur les pompiers comme sur la police ! Là , la justice est implacable , nais quand in s' agit des " autres " la musique n' est plus la même ! HONTE A LA FRANCE !!!
    Mais au fait ! qui soutient nos pompiers ?????

  • J'ai été pompier volontaire pendant près de 35 ans, j'ai connu une époque ou l'on avait le souci du secours de proximité, souvent sans gros moyens, en particulier en milieu rural, mais qui, par une action rapide, pouvait éviter qu'un sinistre mineur se transforme en désastre en attendant des renforts. Maintenant la mode est aux économies à tous prix, on a supprimé quantité de petits centres de proximité au nom d'une soit disant "rationalisation"; ce faisant on a découragé de nombreuses bonnes volonté, faisant chuter par là le nombre des volontaires, pourtant l'âme du secours de proximité. Conséquence: les centres de secours se sont éloignés, le personnel disponible à tout moment est devenu plus difficile à mobiliser, les délais d'intervention se sont allongés, car le principe théorique de un kilomètre: une minute est complètement illusoire tant les facteurs qui le régissent sont aléatoires. Or les pompiers volontaires représentent 85% du secours en France, voire 100% en milieu rural, alors ne les accusons pas, ce travail de pompiers est en plus de leur profession qu'ils doivent souvent abandonner pour intervenir, et on exige beaucoup d'eux....

  • Aucun pompier n'est condamné personnellement, contrairement à ce que dit le titre!

    C'est le service, le SDIS, donc son assureur.

  • Ils n'ont pas éteint l'incendie... Et ils sont condamnés en justice...ok...
    Alors Hollande qui n'a pas eteint le chômage doit passer devant les tribunaux..!
    Faute professionnelle également !

  • Faute professionnelle !!!! simplement .

    Etes vous pompiers volontaire chelleberg ? SI non, engagez vous où taisez vous.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]