Cali son soutien à Ségolène Royal lui a coûté quatre contrôles fiscaux

Cali son soutien à Ségolène Royal lui a coûté quatre contrôles fiscaux©nonstoppeople
A lire aussi

nonstoppeople, publié le samedi 17 décembre 2016 à 13h36

Chanteur engagé, Cali ne s'est pas encore prononcé pour un candidat à quelques mois de l'élection présidentielle. L'artiste garde toutefois un goût amer de sa mobilisation en faveur de Ségolène Royal en 2007.
A cinq mois de l'élection présidentielle, les artistes ne devraient plus tarder à se mettre en scène.

Non pas les différents candidats, qui pour la plus part sont déjà en action depuis plusieurs semaines, mais bien les différents chanteurs, acteurs ou écrivains qui s'engagent politiquement et médiatiquement.
Un engagement souvent dénoncé comme de l'opportunisme par les médias ou les citoyens mais qui relève avant tout du courage selon le chanteur Cali qui avait soutenu Ségolène Royal en 2007. " Si c'était à refaire je le referais. Ma carrière en a souffert. Des gens n'ont pas supporté. C'est pour ça que je respecte ceux qui ont soutenu le candidat opposé. C'est une forme de courage. Je ne comprends pas les chanteurs qui disent ne pas avoir d'avis, c'est bizarre. Mon engagement il est surtout aujourd'hui envers les jeunes. Quand je vais voter je prends mes enfants par la main et je leur montre le geste de mettre le bulletin dans l'urne. C'est un geste que m'a montré mon papa et que je juge important. C'est un geste qui peut tout changer, ça j'y crois toujours. Il est là l'engagement ".



Cali placé sur écoute

Fidèle à sa philosophie de ne rien faire à moitié, Cali s'était engagé plus que de mesure envers la candidate socialiste. Présent lors de différents meetings, assurant le show lors du célèbre concert de Charlety, Cali était notamment le parrain d'une campagne visant à encourager les jeunes à s'inscrire sur les listes électorales. Un engagement qui dépassait l'élection présidentielle, puisque le chanteur consacrera une bonne partie de son album « L'Espoir » à cette campagne qui ne fut pas de tout repos. « Des gens m'ont tourné le dos, mais c'était prévisible. Un citoyen "normal" a en moyenne un contrôle fiscal tous les 50 ans. Moi j'en ai eu quatre en trois ans ! Ils n'ont rien trouvé, je n'avais rien à cacher, mais quand même. Quand la "contrôleuse" est venue pour la quatrième fois, elle pleurait et s'est excusée en disant "je suis obligée". Quelqu'un est venu chez moi me dire "vous êtes sur écoute". Alors là j'ai eu peur. Je me suis dit, car je suis un petit chanteur du sud de la France et je suis sur écoute. Alors les vrais hommes d'importance, ça doit être terrible pour eux ! Mais bon tout cela c'est rien », nous confie le chanteur.
Pour 2017, si Cali ne cache pas que son cœur « reste à gauche », l'artiste n'a pas encore fait son choix et préfère désormais s'engager auprès des jeunes et par l'associatif.
 
251 commentaires - Cali son soutien à Ségolène Royal lui a coûté quatre contrôles fiscaux
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]