Calendrier de réouvertures : Emmanuel Macron "a eu raison" malgré "les prophètes de malheur", soutient Gabriel Attal

Calendrier de réouvertures : Emmanuel Macron "a eu raison" malgré "les prophètes de malheur", soutient Gabriel Attal
Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, le 12 mai 2021.

publié le lundi 17 mai 2021 à 10h35

S'il faut "rester vigilant" et ne pas "baisser sa garde", le porte-parole du gouvernement assure avoir "confiance dans la responsabilité des Français" qui ont "montré ces dernières semaines, ces derniers mois, qu'ils savaient être responsables".

Alors que commerces, terrasses, cinémas, théâtres ou encore zoo s'apprêtent à rouvrir, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a salué lundi 17 mai sur RTL "un moment de libération pour tous les Français qui était très attendu", en soulignant que le calendrier annoncé par Emmanuel Macron fin mars avait été tenu. 



"Quand le président s'est exprimé à la fin mars et qu'il a annoncé des mesures de restrictions (...) on a entendu des commentateurs se ruer dans les médias pour dire : 'Il ne tiendra jamais son calendrier.' Il a tenu son calendrier", a déclaré Gabriel Attal. "Quand il a confirmé ce calendrier il y a quelques semaines, on a entendu les mêmes commentateurs dire : 'C'est irresponsable, il aurait fallu laisser les écoles fermées, il ne faut pas rouvrir.'", a poursuivi le porte-parole du gouvernement.

"Mais qu'est-ce qu'on voit aujourd'hui ? Que les signaux sont au vert et ça démontre que le président de la République a eu raison dans ce calendrier", a insisté Gabriel Attal, ajoutant que "ça donne tort à tous les prophètes de malheur, à tous ceux qui ne croient pas à la responsabilité des Français".

"Évidemment qu'il ne faut pas baisser la garde, évidemment qu'il faut rester vigilant, il y a des variants, il y a toujours des risques, mais c'est pour ça qu'on a mis en place un calendrier de réouverture qui est très progressif, qui est prudent, qui se fait par étapes", a néanmoins mis en garde Gabriel Attal, avant de poursuivre : "J'ai confiance dans la responsabilité des Français, ils ont montré ces dernières semaines, ces derniers mois, qu'ils savaient être responsables."
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.