Cadeaux, lettres de soutien : les résidents isolés d'un Ehpad gâtés par un élan de solidarité

Cadeaux, lettres de soutien : les résidents isolés d'un Ehpad gâtés par un élan de solidarité©Panoramic

, publié le mardi 29 décembre 2020 à 20h00

BFMTV met la lumière sur un élan de solidarité envers les résidents de l'Ehpad « La Sainte Famille » à Marquise (Pas-de-Calais). Après un appel sur les réseaux sociaux, des courriers et des colis ont été offerts aux résidents de l'établissement, privés de visites en raison de la crise sanitaire.

Les fêtes de fin d'année ont été un peu moins difficiles à vivre que prévu pour certains. Selon les informations de BFMTV, l'Ehpad « La Sainte Famille » a pu profiter d'un élan de solidarité assez exceptionnel. Alors que la crise sanitaire liée à l'épidémie de coronavirus les éloigne de leurs proches, les résidents de l'établissement ont reçu énormément de soutien de la part de Français de tout horizon.



C'était un véritable casse-tête pour le personnel soignant. Lorsqu'ils ont compris que les visites de proches seraient interdites à cause de la situation sanitaire toujours critique dans le pays, les salariés ont lancé un appel sur les réseaux sociaux. L'objectif ? Sous n'importe quelle forme, venir en aide à des personnes forcées de rester seules lors de cette période de l'année habituellement si propice à la convivialité.

L'appel a très vite porté ses fruits. Les lettres de soutien ont afflué, des auteurs aux profils variés se cachant derrière ce geste. « Il y a des enfants, ils ont 5 ans, des personnes qui ont 70 ans », confie Camille Cazin, animatrice au sein de l'Ehpad, à BFMTV.

Des chocolats envoyés

Outre les nombreux courriers qui se sont multipliés, des Français ont parfois fait le choix d'amener eux-mêmes des colis sur place. D'autres ont envoyé des cadeaux de Noël. « On reçoit des chocolats qui proviennent de la Guyane », témoigne Camille Cazin.

Une vague de solidarité envers les Ehpad qui n'est pas une première en France. Le Dauphiné libéré rapporte que six élèves du lycée du Sacré-Cœur de Privas (Ardèche) avaient livré près de 100 lettres de soutien aux résidents de l'Ehpad Lancelot. En retour, Jacques Moutté, 95 ans et résident de l'établissement, les avait remerciés dans une lettre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.