"Ca va mieux" personnellement, mais pas pour la France, estiment les Français

"Ca va mieux" personnellement, mais pas pour la France, estiment les Français
François Hollande à Paris, le 9 avril 2016. (Archives)
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le lundi 16 mai 2016 à 11h45

Les Français sont divisés. Est-ce que "ça va mieux", comme l'a assené le président Hollande, ou est-ce que la France est toujours dans une mauvaise passe? Un peu des deux, répondent les Français, qui, d'une courte majorité, estiment que le situation personnelle s'est améliorée, mais qui reste catégorique pour dire que le pays ne va pas mieux (86%).

A la question "diriez-vous qu'aujourd'hui ça va mieux pour vous?", 51% des sondés répondent "oui", dont 9% "tout à fait" et 42% "plutôt", selon un sondage Ifop pour Europe 1 dévoilé lundi. A l'inverse, 49% répondent "non", dont 40% "plutôt pas" et 9% "pas du tout". 

Les professions libérales, cadres supérieurs (63%) et les employés (59%) sont les deux catégories de population à juger majoritairement que "ça va mieux" pour eux, tandis que 61% des retraités, 56% des ouvriers, 51% des professions intermédiaires pensent le contraire.



Les 18-24 ans (67%) et les 25-34 ans (60%) sont majoritaires à juger que "ça va mieux" pour eux, quand les 35-49 ans (51%), les 50-64 ans (54%) et les 65 ans et plus (66%) pensent le contraire.

Lorsqu'on leur demande s'ils diraient "qu'aujourd'hui ça va mieux pour les Français", 14% des sondés répondent "oui" (dont 2% tout à fait, 12% plutôt) tandis que 86% répondent non dont 60% "plutôt pas" et 26% "pas du tout". A nouveau, mais dans des proportions très différentes, ce sont les professions libérales, cadres supérieurs (25% jugent que "ça va mieux pour les Français") et les employés (17%) qui ont la vision la moins négative. 

Le président François Hollande a répété régulièrement ces derniers temps que "ça va mieux" pour la France même s'il a reconnu lundi 9 mai que certains pouvaient juger cette déclaration "insupportable" quand il y a encore "tant de difficultés". Le chef de l'Etat sera l'invité mardi de la matinale d'Europe 1, qui portera notamment sur cette question de la situation économique du pays.

Enquête "menée auprès d'un échantillon de 1.006 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus", selon la méthode des quotas, du 11 au 13 mai 2016, par "questionnaire auto-administré en ligne". Marge d'erreur de 1,8% à 3,1%.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU