"Ça va la claque ?" : Emmanuel Macron interpellé par un écolier sur l'épisode de la gifle

"Ça va la claque ?" : Emmanuel Macron interpellé par un écolier sur l'épisode de la gifle ©Panoramic (photo d'illustration)

publié le jeudi 17 juin 2021 à 18h39

Jeudi 17 juin, Emmanuel Macron visitait une école primaire dans la commune de Poix-de-Picardie. L'un des élèves a interrogé le président de la République sur la claque que ce dernier a reçue la semaine dernière dans la Drôme, selon des vidéos de BFM TV et France Bleu. 

En visite dans la Somme jeudi 17 juin, Emmanuel Macron s'est rendu dans une école primaire à Poix-de-Picardie.

Alors qu'il devait évoquer l'impact de la crise sanitaire sur les écoliers avec les parents, c'est la gifle, reçue par le président français la semaine dernière dans la Drôme, qui est revenue sur le devant de la scène lorsqu'un des enfants a levé la main pour lui poser une question.  



"Ce n'est pas agréable" 

"Ça va la claque que tu t'es prise ?", demande l'élève d'après des vidéos publiées par BFM TV et France Bleu. "Oh bah oui, ça va, mais ce n'est pas agréable, répond Emmanuel Macron. Ce n'est pas bien. Même dans la cour, il ne faut jamais taper." Avant de conclure, en évoquant son agresseur : "Ce n'est pas bien. Il a eu tort." 

Emmanuel Macron avait reçu une claque mardi 8 juin, lors d'un déplacement à Tain-l'Hermitage. Le président français a été giflé par un homme criant un slogan royaliste "Montjoie Saint Denis, Abat la Macronie !" La vidéo captée par les téléphones portables avaient fait le tour des réseaux sociaux. L'agresseur de 28 ans a reconnu les faits et a été condamné à 18 mois de prison dont quatre ferme.  

Une école en hommage à sa grand-mère 

À trois jours des élections régionales et départementales, le chef d'Etat était en déplacement ce jeudi en Picardie, sa région natale. Une visite officielle dans la Somme et l'Aisne pour évoquer les thèmes de l'éducation, de la lecture et de la langue française.  

La visite de l'école élémentaire de Poix-de-Picardie avait une charge symbolique forte pour le président français. Sa grand-mère maternelle, Germaine Noguès, a été la directrice de l'établissement scolaire pendant 23 ans.  

Vos réactions doivent respecter nos CGU.