"C'est jour de fête": les militants anti-aéroport affluent à Notre-Dame-des-Landes

"C'est jour de fête": les militants anti-aéroport affluent à Notre-Dame-des-Landes

Une ancienne barricade de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, le 18 janvier 2018, près de Nantes

AFP, publié le samedi 10 février 2018 à 11h19

Les opposants à l'ex-projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes ont commencé à affluer par centaines samedi en milieu de matinée dans le bocage nantais, pour célébrer sur la ZAD leur "victoire historique", a constaté une journaliste de l'AFP. 

Venus de Dordogne, de Limoges, de Lille ou de Marseille, 50 autocars transportant des militants anti-NDDL ont brièvement marqué l'arrêt dans le bourg de Notre-Dame-des-Landes, avant de converger sur la ZAD, où se tient à partir de la mi-journée une "grande fête de l'abandon" du projet d'aéroport, annoncé il y a près d'un mois par l'exécutif. 

"C'est un jour de fête! On voulait célébrer ça avec ceux qui se sont battus et les remercier pour cette victoire. S'ils ont gagné, c'est parce qu'ils se sont battus, ce sont des résistants", témoigne Michèle Roux, 62 ans, partie "à 01H00 du matin" de Dordogne. 

Pour cette militante de la Confédération paysanne, le projet de gestion collective des terres agricoles de la ZAD, porté par le mouvement anti-aéroport, "est emblématique de ce qu'on veut pour demain". 

Sous le mot d'ordre "Enracinons l'avenir", les milliers d'opposants attendus samedi sont appelés à venir chacun avec un arbre ou une plantation, qui seront plantés dans le bocage nantais quand les conditions climatiques le permettront. 

"On est ici en train de construire un avenir, on a des projets agricoles, environnementaux, mais aussi sociaux", a déclaré Dominique Fresneau, coprésident de l'Acipa, principale association d'opposants, qui espère "au moins 20.000 personnes" dans le bocage.

Une mobilisation massive serait un signal fort envoyé à l'État, alors que la préfète de la région Pays-de-la-Loire, Nicole Klein, s'apprête à ouvrir les négociations sur le devenir agricole du territoire de 1.650 hectares. 

Deux cortèges, accompagnés de fanfares et de chars, doivent partir vers 13H00 dans une ambiance de carnaval, avant de se rejoindre à la ferme de Bellevue, occupée depuis janvier 2013 par un collectif de paysans anti-aéroport, et où sera brûlée dans l'après-midi une grande effigie de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. 

Annoncé le 17 janvier, l'abandon du nouvel aéroport nantais, un projet né dans les années 1960, est devenu définitif vendredi avec l'expiration du décret qui le déclarait d'utilité publique (DUP), signé il y a dix ans. 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
20 commentaires - "C'est jour de fête": les militants anti-aéroport affluent à Notre-Dame-des-Landes
  • le beurre et l'argent du beurre et le c..l de la crémière.... des terres gratuites des RSA payés par le contribuable, elle est pas belle la vie en France. Pourquoi en plus tant de publicité ? a qui profite le crime !!!!!!

  • si moi demain je vais vivre sur vos terrains et commencent à faire le bordel, je ne pense pas que vous allez rire!! de quels droits ces débiles peuvent ils occuper un terrain qui ne leur appartiennent pas et on va leur donner !!!!

  • Décidé par des élus, puis par le peuple par référendum, toutes décisions de justice en faveur de cet aéroport, et ce sont les anarchistes qui gagnent ? La victoire du non droit, la victoire de la chienlit !

    Et maintenant, ça va continuer ... occupation illégale de terres, nos impôts vont servir à réparer une route que les autres ont massacrée ... quelle honte pour la démocratie !

    Référendum, rire, l'élu en question a bien choisi le département .
    Je vous comprends , vous ne pourrez pas participé au financement par vos impôts enfin je dirais les miens. Pour un projet non fiable d'après les études .

  • et aux prochaines élection on vire tous ces gens et qu un nouveau pouvoir en place décide de faire l aéroport et commence immédiatement le chantier que va t il se passer le projet reste dans les cartons !!!

  • La fête de la victoire du terrorisme conquérant contre la démocratie .

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]