BTS en présentiel : un "accompagnement" personnalisé proposé aux étudiants qui échoueraient

BTS en présentiel : un "accompagnement" personnalisé proposé aux étudiants qui échoueraient©BERTRAND GUAY/AFP

publié le dimanche 25 avril 2021 à 17h00

Face à l'opposition de nombreux étudiants de BTS au maintien des examens en présentiel, le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer a promis un "coaching personnalisé" à ceux qui échoueraient.

Le maintien des examens, oui, mais avec un joker. Face aux nombreux étudiants en BTS qui dénoncent le maintien des examens en présentiel malgré la crise sanitaire, Jean-Michel Blanquer a annoncé dimanche 25 avril, la création d'un dispositif d'"accompagnement personalisé". Il serait destiné aux étudiants en BTS qui échoueraient aux premières sessions d'examens.


Ceux qui ne réussiront pas bénéficieront "pendant deux mois" d'un "coaching personnalisé" jusqu'à l'épreuve exceptionnelle de rattrapage prévue en juillet, a déclaré le ministre de l'Education nationale sur LCI-RTL-Le Figaro, actant la tenue des examens.

L'accompagnement concernerait les étudiants qui n'auront pas pu se rendre aux examens, aux "malades", à ceux qui "ne se sentiront pas prêts" ou qui vont "échouer". "La vraie bienveillance c'est de faire que les examens se tiennent", a plaidé le ministre, plutôt que de "leur dire 'voilà, vous avez tout de suite votre diplôme'". 

Le 16 avril, les ministères de l'Education et de l'Enseignement supérieur avaient déjà annoncé que les 180.000 candidats en BTS qui ne pourraient pas valider leur diplôme cette année en raison de la crise sanitaire pourraient se présenter exceptionnellement à une session de rattrapage. 


Depuis des semaines, des étudiants en BTS montent au créneau pour réclamer l'annulation de leurs examens au profit du contrôle continu, en estimant que la situation sanitaire ne leur permet pas de les préparer ni de les passer dans de bonnes conditions. Ils ont publié des pétitions, créé une page facebook, le mot-dièse #BTScontrôlecontinu sur Twitter et un collectif "BTS en détresse".
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.