Brigitte Macron sur son rôle de Première dame : "C'est beaucoup plus facile que je ne croyais"

Brigitte Macron sur son rôle de Première dame : "C'est beaucoup plus facile que je ne croyais"©Source BFMTV

Source BFMTV, publié le vendredi 02 février 2018 à 19h06

Emmanuel et Brigitte Macron sont depuis ce jeudi soir en visite au Sénégal. L'aide internationale à l'éducation fait partie des grandes thématiques abordées lors de ce déplacement.

BFMTV a interrogé la Première dame sur son rôle à l'occasion d'une visite dans la matinée ce vendredi d'un internat d'excellence de jeunes filles, sur l'Île de Gorée.



"Quand je suis interpellée sur des sujets, j'en discute avec mon mari, et on voit comment faire au mieux", a-t-elle déclaré. "Souvent je m'associe au ministre concerné, essentiellement la santé, le handicap, l'éducation... Et comment agir ensemble. Je pense que quand on agit ensemble, on agit mieux. Et je dois dire que c'est beaucoup plus facile que je ne croyais. Il y a une très grande volonté de faire avancer les choses. Je pense que ça correspond à ce qu'a fait le président quand il est arrivé: une volonté que les choses soient un peu autres, et je pense qu'elles sont en train de le devenir. Et ce n'est pas si compliqué."", a-t-elle ajouté.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
409 commentaires - Brigitte Macron sur son rôle de Première dame : "C'est beaucoup plus facile que je ne croyais"
  • Qui est cette dame?

  • "Première Dame" ????? Dans nos institutions, cette personne n'existe pas et n'a aucun statut. Arrêtons de "singer" les Etats Unis !

  • Ça y est, l'abonnement quotidien à la macronne est relancé, illustrations flippantes à l'appui.

  • Aux prochaines élections, votez pour un ou une candidat qui pense à la France et aux Français en premier.

  • C'est pas comme ces fainéants de travailleurs qui se plaignent sans cesse.