Brigitte Macron sur ses "devoirs" envers les Français : "s'il y a des ratages, je m'en excuse"

Brigitte Macron sur ses "devoirs" envers les Français : "s'il y a des ratages, je m'en excuse"
Brigitte Macron, le 8 janvier 2020 à Orléans pour le lancement de l'opération Pièces Jaunes

, publié le vendredi 10 juillet 2020 à 11h00

Son statut de femme de président, son influence auprès d'Emmanuel Macron, ses "devoirs" envers les Français... Brigitte Macron, très discrète dans les médias, se confie sur sa vie à l'Elysée, dans un entretien accordé à FranceInfo vendredi 10 juillet
 
Elle ne veut pas qu'on l'appelle "Première Dame".

Brigitte Macron, qui se sent simplement "épouse du chef de l'Etat" se confie ce vendredi notamment sur son rôle à l'Elysée, et sur sa relation avec Emmanuel Macron. Celle qui "se tient à distance de la politique" assure "faire de son mieux" envers les Français s'excuse "s'il y a des ratages".


"Quand on est l'épouse du chef de l'Etat, on a des devoirs" envers les Français, explique Brigitte Macron. Un devoir qu'elle "doit" remplir. "Je ne dis pas que je le fais toujours bien, mais je le fais avec le coeur", ajoute-t-elle. "S'il y a des ratages, je m'en excuse auprès d'eux". "J'essaie de faire au mieux, que je fais de mon mieux et que je les aime", complète-t-elle. . 

=1em"Je ne fais pas de politique"

Sur son influence sur le chef de l'État, Brigitte Macron assure "ne pas faire de la politique". Dans son couple, "il a de l'influence sur moi, je peux en avoir sur lui. Mais on ne la mesure pas". "Mais bien évidemment, tous les gens que je rencontre, ce que je fais, je lui en fais état", précise-t-elle.

"C'est quelque chose qui fait partie de notre vie personnelle. On parle sans cesse, on se voit beaucoup. On vit ici, on travaille ici, on échange énormément. Mais, bien évidemment, jamais je ne me permets un conseil." Et Brigitte Macron de s'interroger: "À quel titre" pourrait-elle le faire ?

"Les gens pensent qu'on a des pouvoirs"
 Quant à la violence sur les réseaux sociaux, dont les Macron sont parfois la cible, elle ne la comprend pas. "Pourquoi l'autre devient, ce que Sartre disait, le trou de vidange de mon évier ?" "Les mensonges et les fantasmes s'imposent parfois et c'est fou ce qu'ils ont la vie dure. Ça devient plus fort que la vérité".
 "Les gens pensent qu'on a des pouvoirs", déplore-t-elle, "entre nous, notre vie de couple est simple" même si elle n'est "certainement pas comme les autres. (...) On n'est pas sans cesse dans les salons, servis par des gens. On l'est quand on reçoit, mais sinon on sait se préserver. Ça aurait été intenable pour moi sinon". 
 "L'avenir avec Emmanuel n'est pas inquiétant. C'est un homme solide, extrêmement rassurant et extrêmement gentil", conclut-elle. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.