Boulogne-sur-Mer : la mairie lance une campagne de pub contre H&M et dénonce la désertification des centres-villes

Boulogne-sur-Mer : la mairie lance une campagne de pub contre H&M et dénonce la désertification des centres-villes

Frédéric Cuvilier à Roullet-Saint-Estèphe, le 4 février 2013.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 29 novembre 2017 à 17h08

VIDÉO - La municipalité dénonce la désertification des centre-villes, face à la concurrence des centres commerciaux en périphérie.

"H&M encaisse, H&M délaisse, Stop !" Le maire PS de Boulogne-sur-Mer dans le Pas-de-Calais a lancé mardi 28 novembre une campagne d'affichage municipale pour protester contre le départ de l'enseigne de prêt-à-porter H&M du centre-ville, présente depuis 11 ans.  

"H&m ne partira pas de Boulogne en toute impunité", a déclaré l'ancien ministre en conférence de presse mardi soir. "J'assume mon affichage et le fait que je pointe du doigt cette marque qui pénalise l'ensemble de l'activité commerciale du centre-ville". Depuis mardi matin, des affiches où l'on peut lire "H&M encaisse, H&M délaisse, Stop !", estampillées du logo de la Ville, ont été placardées sur de kiosques ou panneaux lumineux en centre-ville.

La concurrence des complexes commerciaux

"Lorsque des agglomérations, qui par dizaines de milliers de mètres carrés développent des grandes surfaces ou complexes commerciaux en périphérie, cela a des conséquences sur les différents centre-villes", a encore estimé M. Cuvillier, prenant l'exemple des centres commerciaux de Calais à une trentaine de kilomètres, où est présent H&M, qui "appauvrissent" le centre-ville de Boulogne.

"Je suis un lanceur d'alerte. Je souhaite vraiment mettre en garde les autres villes et écorner volontairement l'image de cette enseigne, a déclaré M. Cuvilier dans La Voix du Nord. Cette fermeture, c'est un coup de poignard planté dans le dos du territoire."

H&M, qui est installé dans le centre de cette ville de 43.000 habitants depuis 11 ans, doit fermer le 2 décembre. L'enseigne emploie une dizaine de salariés.

Désaccord avec le bailleur

"Le contrat de bail du magasin de H&M venant à échéance et faute d'accord avec le bailleur, c'est avec regret que nous sommes contraints de fermer le magasin H&M de Boulogne-sur Mer", explique-t-ton du côté de l'enseigne de prêt-à-porter.

"H&M n'a pas vocation à fermer en centre-ville puisque nous sommes aujourd'hui présents dans 53 d'entre eux", ajoute le service de communication sollicité par l'AFP, assurant que des magasins doivent ouvrir dans les centres-villes de Charleville-Mézières et à Vannes, notamment.

Selon un rapport de l'Inspection générale des finances de 2016, un local commercial sur dix est inutilisé dans les villes moyennes. "C'est le résultat d'une série de non-décisions", estime Olivier Razemon, cité BFMTV. L'auteur de Comment la France a tué ses villes explique : "On a laissé faire, les élus ont laissé s'installer des zones commerciales et le font encore." 

 
249 commentaires - Boulogne-sur-Mer : la mairie lance une campagne de pub contre H&M et dénonce la désertification des centres-villes
  • LA VERITE
    il est le responsable que ferait y pas pour accuser les autres de son ignorance avant la mort du centre ville

  • L'acte de consommation est devenu irréfléchi et dicté par la fainéantise de notre sociétét, tout en vous faisant croire que vous avez le choix de décider depuis votre tablette ou votre ordinateur, tranquillement assis dans votre canapé. Mais c'est faux. Regardez la masse monétaire générée autour de ce fameux Black Friday, qui soit dit en passant a duré 3 jours dans le seul pays au monde, sans que l'on vous demande votre avis : la France. Il a généré 76 millions de transactions bancaires avec une moyenne de seulement 1,8 % de remise sur les vrais prix constatés les deux mois précédents. Grossière erreur de fainéantise et d'ignorance : 98 % des prix ont été augmentés de plus de 50 % seulement deux jours avant le Black Friday et personne ne l'a remarqué et toute le monde est tombé dans le panneau. Il n'existe aucune volonté politique réelle et sérieuse pour lutter contre la bêtise humaine et c'est peine perdue. Trop tard : Amazon, Alibaba, HetM, Zara sont les plus grosses fortunes du monde qui ont su lobotomiser notre jeunesse et rendre l'acte d'achat impulsif et irréfléchi, en misant sur l'accroissement de la misère des peuples. Plus personne n'arrive à comprendre qu'en agissant de la sorte, nous ne possédons aucun pouvoir de consommation mais bien au contraire, tous tissons le noeud qui finira par nous étrangler complètement jusqu'à la mort de nos modèles sociétaux. Aucun politique n'arrivera à nous faire croire que l'on peut changer cela. Ce monde va à l'agonie à toute vitesse. Très beau commentaire éclairé ci dessous de Julesbutedechnord

  • Bien gentil ce Maire, mais comment peut t'il se mêler des activités commerciales et stratégiques d'une société privée, nous sommes en République que je sache!!! mais ce qui me choque le plus c'est de dépenser les deniers publics pour établir des affiches contre une société lamentable...

  • "Nous avons vocation à espérer que les pays dans lesquels nous nous installons continuent à voir leur pouvoir d'achat diminuer, c'est la philosophie de réussite de notre modèle, plus un pays s'appauvrira et plus nous réussirons nos implantations et assurerons notre croissance"... discours commun de la direction générale d'Amazon et des représentants des grands groupes textiles tels que ZARA et HetM présents au Forum de Davos l'année dernière. Vous n'avez pas encore compris la leçon ?

    Excellente remarque car c'est exactement cela. L'acte de consommation est devenu irréfléchi et dicté par la fainéantise, tout en vous assurant que vous avez le choix de décider depuis votre tablette ou votre ordinateur, tranquillement assis dans votre canapé. Mais c'est faux. Regardez la masse monétaire générée autour de ce fameux Black Friday, qui soit dit en passant a duré 3 jours dans le seul pays au monde, sans que l'on vous demande votre avis : la France. Il a généré 76 millions de transactions bancaires avec une moyenne de seulement 1,8 % de remise sur les vrais prix constatés les deux mois précédents. Grossière erreur de fainéantise et d'ignorance : 98 % des prix ont été augmentés de plus de 50 % seulement deux jours avant le Black Friday et personne ne l'a remarqué et toute le monde est tombé dans le panneau. Il n'existe aucune volonté politique réelle et sérieuse pour lutter contre la bêtise humaine et c'est peine perdue. Trop tard : Amazon, Alibaba, HetM, Zara sont les plus grosses fortunes du monde qui ont su lobotomiser notre jeunesse et l'acte d'achat impulsif et irréfléchi, en misant sur l'accroissement de la misère des peuples.

    L’avidité la plus prosaïque d’enrichissement est devenue le seul ressort des capitalistes et, pour les salariés, le vertige de la consommation l’unique stimulation au travail. « Le puritain voulait être un homme besogneux – et nous sommes forcés de l’être »:des préoccupations strictement matérialistes ont supplanté les raisons culturelles qui avaient animé initialement le développement du capitalisme et nous sommes enchaînés désormais à ce mode de vie dont Max Weber disait avec lucidité : « peut-être le déterminera-t-il jusqu’à ce que la dernière tonne de carburant fossile ait achevé de se consumer ». Le capitalisme d’aujourd’hui ne se contente pas de dissoudre les cultures d’entreprise, mais s’emploie plus fondamentalement à éradiquer les cultures qui constituent l’identité originale des peuples. Extraits de « Capitalisme et cage d’acier » d’Alain Cambier Docteur en philosophie.

  • Le problème est que les gens ne veulent plus payer pour aller faire les courses ( engraisser les horodateurs des parkings de la maison vinci et autres .....) et je trouve cela tout à fait normal , je vous donne un exemple parmi tant d'autre ; il y a environs 6 mois juste devant le boulanger ou je prend mon pain tous les jours , je vois une place je me dit j'en ai pour à peine 1 minute, il n'y avait pas beaucoup de monde dans la boulangerie, je prends mon pain et 2 pains au chocolat pour le goûter des petits, je règle , je m'en vais et la surprise la municipale me mettait un pv à 35 € ,pour à peine 1 minute d’arrêt, ils n'ont rien voulu savoir ! Depuis je vais dans les centres commerciaux , là bas les parkings sont gratuit et je ne suis pas le seul à faire ça ! Et dans ma ville il y a pas mal de boutique en centre ville à vendre, pour vous en donner une idée faite donc un tour sur le site du B.C, et regarder dans n'importe qu'elle ville en France,dans la rubrique Bureaux et commerces le nombre de commerce à vendre, c'est de la folie, et en grande cause , désertification totale des clients et première cause les parking PAY-ANTS.........................! C'est comme ça que l'on "remonte" les caisses de l'état et les emplois, elle est pas belle la vie !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]