Bonbons gélifiés : la vidéo-choc de l'association L214

Bonbons gélifiés : la vidéo-choc de l'association L214
Une vidéo de L214 montre le processus de fabrication des bonbons en gélatine (photo d'illustration).

, publié le mercredi 12 octobre 2016 à 21h07

VIDÉO - Du cochon au bonbon. L'association de défense des animaux L214 a diffusé le mardi 11 octobre une vidéo montrant le parcours, à l'envers, d'un bonbon gélifié.

La sucrerie, principalement composée de graisse animale, est issue de carcasses, de graisses et de peaux d'animaux. Un procédé utilisé de longue date et déjà connu mais peu appétissant quand on visionne son circuit de fabrication.

"Vous ne verrez plus les bonbons gélifiés de la même façon", écrit l'association sous la vidéo montrant, étape par étape, le processus de fabrication des bonbons gélifiés, comme les fameux crocodiles, les petits oursons et autres Schtroumpfs bleus. La vidéo est inversée et n'épargne sciemment aucun détail : elle part du produit transformé avalé par un consommateur pour remonter jusqu'à la matière première. Les recours aux colorants et à une grande quantité de sucre sont également montrés dans la vidéo mais ils choqueront sans doute moins les consommateurs.

L'association filme les chaînes de production, où les amas de chair, de carcasses et de graisses animales deviennent de la gélatine, également connue sous le nom d'E441. Cet additif, utilisé dans de nombreux produits alimentaires, donne leur élasticité caractéristique aux bonbons gélifiés. Il peut être extrait de la graisse de porcs ou de bovins.



Selon une étude publiée en 2015, un Français consomme en moyenne 3,5 kilos de bonbons par an (loin derrière les Suédois 7,8 kg, les Danois, 6,6 kg ou les Allemands, 5,5 kg). Cela représente plus de 225.000 tonnes englouties chaque année. Les Français ne se contentent pas seulement de manger des bonbons, ils en produisent aussi : en 2015, plus de 228.000 tonnes sont sorties des usines tricolores selon les chiffres fournis par le Syndicat national de la confiserie. Un quart est exporté. Certaines sucreries sont néanmoins fabriquées à base d'agar-agar, d'amidon et d'autres textures végétales. On compte au total plus de 20 variétés de bonbons et 600 spécialités régionales.

L'association L214, créée en 2008, a publié de nombreuses vidéos choc, la plupart du temps filmées en clandestinité. Elle a notamment mis en ligne, en 2013, une vidéo où l'on voyait des canards cantonnés dans des cages individuelles, ne pouvant pratiquement pas bouger, et des animaux agonisant, dans le but de dénoncer les conditions de gavage dans certaines fermes. Elle avait également montré dans une vidéo les "souffrances animales" dans les abattoirs, où l'on voyait des animaux mal étourdis, accrochés vivants sur la chaîne de découpe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.