Bloqué en Guyane, agressé et devenu SDF : le long calvaire d'un retraité français va enfin se terminer

Bloqué en Guyane, agressé et devenu SDF : le long calvaire d'un retraité français va enfin se terminer©Capture d'écran Google Street View

, publié le dimanche 17 janvier 2021 à 13h30

L'Est Républicain raconte ce dimanche l'interminable calvaire vécu par un Belfortain de 70 ans, bloqué en Guyane pendant près d'un an à cause de l'épidémie de Covid-19 et contraint de dormir dans la rue. Un cauchemar sur le point de se terminer grâce à l'aide d'un étudiant.

Les voyages, Jacky Baumgartner a toujours aimé ça.

Il y a un an, ce retraité vivant à Essert (Territoire de Belfort) s'est élancé vers une nouvelle destination : le Brésil. Mais son aventure a viré au cauchemar. À cause du Covid-19, il s'est en effet retrouvé bloqué en Guyane, où il s'était rendu afin de voir l'un de ses amis. Ce dernier a rapidement pu rejoindre la métropole. Contrairement à Jacky, dont le vol retour a été annulé "sans qu'on me donne aucune explication," a raconté l'intéressé à L'Est Républicain.



Sauvé par une cagnotte en ligne

Coincé loin de chez lui, sans logement et avec peu d'économies en poche (son billet retour n'a jamais été remboursé), le Belfortain de 70 ans s'est rapidement rendu compte de la grande précarité de sa situation. "C'est à ce moment que j'ai compris une chose : pour la première fois de ma vie, il fallait que je dorme dans la rue", a-t-il révélé. Le retraité s'est donc retrouvé à devoir faire la manche devant un supermarché et à dormir dehors. Un soir, il a d'ailleurs été agressé par deux individus, qui lui ont dérobé le peu de choses qu'il lui restait.

Malgré l'aide des gendarmes, qui ont interpellé les agresseurs (permettant à la victime de récupérer son passeport), l'ont laissé s'installer à proximité de la caserne et lui offraient chaque jour un petit-déjeuner, Jacky ne voyait pas le bout du tunnel. Son calvaire a duré dix mois. Jusqu'à ce qu'il croise la route de Félix, étudiant franc-comtois de passage en Guyane et qui, après avoir pris connaissance de son histoire, a ouvert une cagnotte sur Internet. Grâce aux 600 euros récoltés en l'espace de quelques heures, il a pu payer un billet de vol retour à son aîné. Ce dernier rentrera en métropole le 20 janvier. Et pourra, enfin, se reposer dans des conditions décentes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.