Blocage des exportations de vaccins : la France assume de "faire pression" sur AstraZeneca

Blocage des exportations de vaccins : la France assume de "faire pression" sur AstraZeneca
Agnès Pannier-Runacher, le 7 janvier 2021, à Paris

, publié le vendredi 05 mars 2021 à 11h15

Pour la première fois dans l'Union européenne, l'Italie a bloqué l'exportation de doses de vaccin anti-Covid-19 vers l'Australie.

Dans la course mondiale à la vaccination contre le Covid-19, les cargaisons de vaccins attisent les convoitises et la concurrence entre pays, avec des tensions particulières autour du remède élaboré par AstraZeneca.


Déjà accusé de "traitement préférentiel" envers le Royaume-Uni, le laboratoire suédo-britannique est au coeur d'un nouveau débat sur l'exportation des doses à l'international. Invoquant "la pénurie persistante de vaccins et les retards d'approvisionnement de la part d'AstraZeneca", l'Italie a ainsi bloqué l'exportation vers l'Australie de doses du vaccin anti-Covid d'AstraZeneca produites sur le sol européen, première application d'un mécanisme de contrôle mis en place par Bruxelles, a annoncé le gouvernement italien, jeudi 4 mars.

Cette initiative reçoit les faveurs du gouvernement français, qui s'est exprimé sur ce point par la voix de la ministre déléguée à l'Industrie. "C'est un moyen de faire pression", a assumé Agnès Pannier-Runacher, vendredi 5 mars, à l'antenne d'Europe 1. "Cela nous permet, au-delà des discussions classiques, d'obtenir qu'ils reconvergent vers le contrat initial", précise la ministre, en charge de la logistique des vaccins.


AstraZeneca a été vivement critiqué par les gouvernements européens après avoir annoncé en janvier ne pouvoir livrer au premier trimestre qu'un tiers des 120 millions de doses qu'il avait initialement promises aux 27 Etats membres de l'UE, en raison de difficultés manufacturières dans une usine belge. L'argument n'avait pas convaincu Bruxelles, qui rappelait que trois autres usines étaient mentionnées dans le contrat signé avec l'UE.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.