Blanquer s'attend à des "grèves limitées" dans les écoles jeudi

Blanquer s'attend à des "grèves limitées" dans les écoles jeudi

Jean-Michel Blanquer le 14 mars 2018 à l'Elysée

AFP, publié le lundi 19 mars 2018 à 09h52

Le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, a dit lundi s'attendre à des "grèves limitées" dans les écoles, lors de la journée d'action dans la fonction publique jeudi, estimant que les réformes sont "bien comprises des professeurs". 

Interrogé sur RTL sur l'ampleur de la mobilisation dans l'Éducation nationale jeudi, M. Blanquer a répondu: "On ne peut jamais dire à l'avance ce genre de choses, mais je pense qu'elle ne sera pas trop forte parce qu'en ce moment, il y a une atmosphère de réforme à l'Éducation nationale, qui est en général bien comprise par les professeurs".

"Ils peuvent avoir des motifs d'insatisfaction, qui bien sûr remontent à loin, mais la grande majorité d'entre eux comprend le sens des réformes que l'on fait", a-t-il ajouté.

"Normalement les grèves seront limitées", insiste-t-il. "Je pense qu'on n'a absolument pas besoin de grève pour se parler (...) Je n'ai pas besoin d'une grève pour comprendre les revendications (...) On n'a pas besoin de grève en France", a-t-il martelé.

Les fonctionnaires sont appelés à manifester jeudi partout en France pour défendre leur avenir et leur pouvoir d'achat, rejoints par les cheminots qui se sont donné rendez-vous pour une manifestation nationale à Paris contre la réforme de la SNCF annoncée par le gouvernement, avant une grève d'avril à juin.  

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
39 commentaires - Blanquer s'attend à des "grèves limitées" dans les écoles jeudi
  • Jupiter fait des émules armés d'une boule de cristal

  • C'est fait pour dissuader les indécis. Nos ministres ont tenu un séminaire pour préparer les mouvements sociaux, et cette déclaration en est issue. C'est sur que les instits qui ont été déplacés dans les banlieues des grandes villes sont tellement heureux qu'ils ne feront pas gréve. Il vaut mieux avoir 35 éléves en campagne, que 20 dans ces zones. Remarquez, qu'en millieu rural, il n'y aura pas beaucoup d'école fermée, la plupart le sont déjà pour doubler les classe de zep.

  • C'est fait pour dissuader les indécis.

  • pourtant, il peut compter sur Mrs Melanchon et Laurent pour aller "chasser en meute" autour des lycées et facs... Ambiance! pourvu qu'ils n'aillent racoler les jeunes mamans du côté des maternelles !

  • Autosuggestion... De toute façon il truquera les chiffres pour avoir raison