Bioceanor veut mettre l'aquaculture à l'heure du numérique

Bioceanor veut mettre l'aquaculture à l'heure du numérique

La Tribune, publié le vendredi 08 juin 2018 à 21h56

Spécialisée dans les systèmes de mesure de la qualité de l'eau de mer, la jeune pousse basée à Sophia-Antipolis développe à destination des fermes aquacoles une station météo sous-marine aux capacités prédictives actuellement expérimentée dans la baie de la Seyne-sur-Mer.

C'est une station météo sous-marine bardée de capteurs, autonome en énergie et connectée au réseau LoRa. Fixée en mars dernier sur deux exploitations aquacoles de la baie du Lazaret, Les Perles de Tamaris et la ferme piscicole Cachalot à la Seyne-sur-Mer, elle mesure depuis divers paramètres clefs de la qualité de l'eau dans laquelle sont élevés des huitres, pour la première, des loups et daurades, pour la seconde. Un troisième dispositif équipera la ferme sous serre Spirulina Côte d'Azur,

Lire la suite sur La Tribune

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.