Biocarburants, voitures : quel avenir pour les machines volantes de Franky Zapata?

Biocarburants, voitures : quel avenir pour les machines volantes de Franky Zapata?
Franky Zapata sur son "Flyboard", pendant sa traversée de la Manche, dimanche 4 août

Orange avec AFP-Services, publié le lundi 05 août 2019 à 12h45

Le Marseillais de 40 ans a traversé la Manche sur son "flyboard". Il estime que ses engins futuristes pourront voler avec des biocarburants.

Il répond également aux critiques sur la consommation en kérosène de ses engins, qu'il estime "non-fondées".

Un "rêve fou" enfin réalisé. Franky Zapata a rallié Sangatte (Pas-de-Calais) à St Margaret's Bay, près de Douvres (Angleterre) embarqué sur son "flyboard", ce dimanche 4 août. L'inventeur autodidacte a évoqué les perspectives de son entreprise, soutenue par le ministère des Armées.  "La subvention n'a pas du tout été donnée pour développer le Flyboard, la subvention de l'armée a été donnée pour développer des turboréacteurs", a t-il précisé au micro de franceinfo, lundi 5 août. "Évidemment que si l'armée nous a donné une subvention pour améliorer l'état des mini turbopropulseurs, c'est qu'ils ont un intérêt pour le type de technologie qu'on développe mais pas pour le Flyboard tel qu'il est", a t-il ajouté, indiquant que "le Flyboard n'est pas un produit utilisable par l'armée et le commun des mortels".

"On est en train de travailler avec les forces spéciales pour un produit qui s'appelle le EZ-Fly, qui est un hybride entre un Flyboarder et un Segway, avec des poignées pour se tenir, comme ça c'est plus facile à utiliser. Ils sont intéressés par d'autres produits comme les plateformes volantes pour la logistique et les voitures volantes", évoque t-il.

Qu'en est-il de la consommation en énergies fossiles? "Ce sont des critiques non fondées", répond-il. "La quantité de kérosène qu'on brûle en comparaison d'un avion même personnel, c'est dérisoire. Les gens pensent que le kérosène c'est de l'essence hyper-inflammable, mais c'est de l'huile", précise t-il, expliquant que ses "réacteurs fonctionnent déjà avec du biocarburant". "Nos machines vont fonctionner dans quelques mois avec des produits 100% renouvelables. On va pouvoir voler avec des biocarburants, bien avant que les voitures ne puissent rouler avec 100% de biocarburants", assure t-il.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.