Bientôt une nouvelle taxe pour remplacer la redevance télé ?

Bientôt une nouvelle taxe pour remplacer la redevance télé ? ©Panoramic

, publié le mardi 11 février 2020 à 17h46

Dans une question au ministère de la Culture, le député de la 2e circonscription de Meurthe-et-Moselle, Laurent Garcia, propose de remplacer la redevance télé par une taxe sur les réseaux sociaux.

Alors que la taxe d'habitation devrait être amenée à disparaître à l'horizon 2022, la question de la redevance télé se pose. Dans une question au ministère de la Culture, relevée par nos confrères de Next INpact, le député Laurent Garcia cherche à déterminer l'avenir que pourrait avoir la contribution à l'audiovisuel public (CAP), qui est, aujourd'hui, adossée à la taxe d'habitation. Et on peut dire qu'il ne manque pas d'idée pour transformer la redevance.
Dans un premier temps, Laurent Garcia relève qu'"à la faveur de la généralisation de l'usage des nouveaux écrans, le taux d'équipement en téléviseurs des foyers français ne cesse de diminuer", avant d'ajouter : "Certains concitoyens demandent une suppression de la CAP, car ils considèrent que les programmes proposés ne sont pas à la hauteur des attentes des téléspectateurs, notamment dans le domaine culturel, malgré la diversité et le nombre de chaînes."

Les connexions aux réseaux sociaux bientôt taxées ?

En s'annonçant comme le relais d'une consultation citoyenne, le député de Meurthe-et-Moselle propose une compensation à la CAP. L'idée est d'appliquer "une taxation minime sur chaque connexion à un réseau social" avec pour objectif de permettre "d'identifier les usagers et par conséquence limiter les attaques racistes, antisémites, sexistes et homophobes sous couvert d'anonymat". Il reconnaît tout de même que la mesure reste "difficilement applicable". Laurent Garcia n'avance cependant aucun montant à propos de cette taxe, mais en profite pour interroger le gouvernement sur ses projets concernant la transformation de la contribution à l'audiovisuel public.

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.