Bientôt une application pour se protéger du Covid-19 selon la météo ?

Bientôt une application pour se protéger du Covid-19 selon la météo ?©Panoramic (photo d'illustration)

publié le mercredi 05 mai 2021 à 18h30

BFMTV évoque la possible mise à jour de l'application MyPredict. Filiale de Météo-France, elle pourrait permettre d'alerter sur les risques de circulation du Covid-19 en se basant sur des données comme les conditions météorologiques notamment.

Cela pourrait représenter un outil novateur dans la lutte contre l'épidémie de Covid-19 qui touche la France depuis plus d'un an. Selon les informations de BFMTV, l'application MyPredict, filiale de Météo-France, pourrait aider à en savoir davantage sur la circulation du virus au quotidien. Pour cela, elle se base sur des études jusqu'ici peu utilisées dans ce type d'analyse.



En décembre dernier, l'entreprise a montré les résultats d'une étude qui ferait le lien entre les risques de contamination au virus et les conditions météorologiques. Il y aurait notamment plus de chance de contracter le Covid-19 lorsque le taux d'humidité dans l'air est situé entre 60% et 80% ou bien quand le thermomètre atteint 6 ou 7 degrés.

L'application est encore en phase de test. Pour les utilisateurs qui le souhaitent, une pastille s'affichera lorsque les conditions météorologiques pourraient favoriser la circulation du virus, détaille BFMTV. En revanche, ils ne recevront pas de notification. Le président de? Alix Roumagnac explique qu'il préfère "inciter aux mesures de prévention et de précaution lorsque la situation est propice, pas de pousser à la légèreté lorsque la situation est normale".

Une collaboration avec le gouvernement ?

BFMTV révèle qu'une fois les réglages finalisés, l'application pourrait être mise à jour vers la "dernière décade du mois de mai". Interrogé par la chaîne d'information en continu au sujet d'une intégration de cet outil à TousAntiCovid, Alix Roumagnac se dit ouvert à une collaboration "si les autorités sanitaires le souhaitent".

De leur côté, certains experts ne remettent pas en cause cette corrélation entre conditions météorologiques et circulation du Covid-19, mais y apportent des précisions. Le professeur Antoine Flahault, directeur de l'Institut de santé globale de Genève (Suisse), estime que la pollution est aussi un critère à prendre en compte dans l'analyse globale.

"Nous avons observé que lorsqu'il y avait une inversion des températures, il y avait un pic de pollution atmosphérique et que ce pic était lui-même associé statistiquement à ces pics du Covid-19", déclare-t-il auprès de BFMTV. Il encourage donc à "s'intéresser aux prévisions de pollution atmosphérique de particules fines".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.