BHL - Ce que je sais de Sarkozy et la Libye

BHL - Ce que je sais de Sarkozy et la Libye©LEPOINT
A lire aussi

LEPOINT, publié le mercredi 28 mars 2018 à 10h40

Aux premières loges de la crise libyenne, le philosophe doute des accusations proférées par le clan Kadhafi contre l'ancien président.

Mes lecteurs savent que, de février à octobre 2011, j'ai employé mon énergie à convaincre la communauté internationale et, d'abord, mon pays d'intervenir en Libye pour éviter le massacre d'un peuple.

Ils savent que cette intervention militaire, à laquelle participait une coalition de pays occidentaux et arabes, me semblait - me semble toujours - la réponse nécessaire, adaptée et proportionnée à l'éventualité terrifiante de voir se déverser dans les rues de la Cyrénaïque et de la Tripolitaine les « rivières de sang » promises par la famille Kadhafi.

Et ils n'ignorent pas non plus, puisque j'en ai, dans un livre puis un film, tenu l'…

Lire la suite sur LEPOINT

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
20 commentaires - BHL - Ce que je sais de Sarkozy et la Libye
  • quand tu as lu sa déclaration ,tu as juste l'impression de venir d'un monde parallèle.....Qui a déjà étudié la genèse de la fortune lévy en afrique????alors ses commentaires sont plus que douteux d'autant plus que quand vous constatez ses fréquentations ,il y a de quoi méditer largement pendant des siècles!!!

  • bhl : quel philosophe de pacotille !

  • BHL assez convainquant, et loin d'être un grand naïf comme certains peuvent le présenter. Mais bien sûr comme tous ceux qui font dans le politiquement correct, il ne dit pas ce que beaucoup de gens pensent sur la Justice en France, qui semble poursuivre des combats politiques ou médiatiques, qui fait passer des témoignages personnels sur les preuves intangibles. Il suffit d'être accusé par un tiers pour être mis en examen. Ca fait peur même au quidam, au simple mortel, qui se dit que la justice n'est pas là pour y voir clair, mais pour condamner. Il est temps que la Justice se mette à considérer que l'on ne peut accuser sans preuves irréfutables. Les juges paraissent passer beaucoup de temps dans les domaines médiatiques et pas assez dans les affaires dites ordinaires qui mettent une plombe à être jugées...

  • BHL c'est quoi ça? Un témoin? de quoi ? Qui croit encore ce philosophe de la barbarie à visage humain?

  • C'est une première, il dit que ses lecteurs, etc... Faudrait il qu'il en eu.