Béziers : sept membres d'une même famille condamnés pour 62 cambriolages, les parents s'enfuient pendant le délibéré

Béziers : sept membres d'une même famille condamnés pour 62 cambriolages, les parents s'enfuient pendant le délibéré©Pascal GUYOT / AFP

, publié le mardi 10 novembre 2020 à 17h00

Les vols ont été commis entre novembre 2017 et mai 2018 dans la région. Une huitième personne a été mise en examen dans ce dossier et sera jugée en février 2021.

Le mode opératoire était bien rodé au sein de cette famille de Béziers, dont sept membres ont été condamnés à des peines allant jusqu'à cinq ans de prison pour une soixantaine de cambriolages commis en six mois dans la région. "Ciblant des habitations supposées vides de leurs occupants en journée", des mineurs "sonnaient aux portes pour vérifier l'absence des occupants, puis forçaient les portes ou fenêtres à la recherche de bijoux, de numéraire ou de petit multimédia", a révélé mardi 10 novembre le procureur de la ville, Raphaël Balland, dans un communiqué.



Après plusieurs mois d'enquête, les forces de l'ordre ont découvert que "le domicile situé à Béziers d'un couple quarantenaire de Macédoniens, déjà condamnés à plusieurs reprises pour des vols aggravés, semblait être le 'port d'attache' des équipes de jeunes cambrioleurs".

Au total, si plusieurs suspects ont échappé au coup de filet des gendarmes et des policiers de Béziers, huit personnes ont été interpellées et mises en examen en mai 2018. Les enquêteurs leur ont attribué 62 cambriolages commis entre novembre 2017 et mai 2018 dans la région de Béziers.

Jugés en mai 2020, les deux mineurs, un des fils du couple de Macédoniens né en 2003, et un plus âgé né en 2001, ont été condamnés respectivement à 10 mois et six mois de prison, avec sursis probatoire pendant 2 ans dans les deux cas. 

Les autres protagonistes majeurs du dossier ont été jugés le 6 novembre dernier. Le père de famille, âgé de 44 ans, a écopé de la peine la plus lourde, cinq ans d'emprisonnement dont six mois avec sursis probatoire pendant deux ans. Son épouse, âgée de 41 ans, a été condamnée à quatre ans d'emprisonnement dont un an avec sursis probatoire pendant deux ans. Ils ont également écopé d'une amende de 7.000 euros chacun.

Présents à leur procès mais comparaissant libres sous contrôle judiciaire, les parents ont pris la fuite avant le délibéré. "Constatant leur absence au moment du délibéré, le tribunal a 'transformé' les mandats de dépôt en mandats d'arrêt", a indiqué le procureur Raphaël Balland.

Egalement jugés avec eux, un autre de leurs fils, âgé de 21 ans, sa compagne de 22 ans et un de leurs cousins de 33 ans ont quant à eux été condamnés à des peines allant jusqu'à deux ans et demi de prison dont un an avec sursis. Les deux jeunes hommes ont été immédiatement incarcérés. Tous ont en outre été interdits de séjour dans la région Occitanie pendant cinq ans.

Le huitième mis en examen de ce dossier sera jugé en février 2021, son procès ayant été renvoyé pour raisons médicales.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.