Beyrouth : au moins 40 Français blessés dans les explosions

Beyrouth : au moins 40 Français blessés dans les explosions
Un immeuble éventré, à Beyrouth

, publié le jeudi 06 août 2020 à 14h18

L'enquête ouverte à Paris sur la double-explosion survenue mardi dans la capitale libanaise a été élargie aux faits "d'homicides involontaires". Un architecte français a été tué dans la catastrophe.

Pendant qu'Emmanuel Macron arrivait au Liban, un nouveau bilan du parquet de Paris a été communiqué jeudi 6 août, faisant état d'au moins 40 Français blessés dans la double explosion au port de Beyrouth. Le parquet a par ailleurs indiqué avoir élargi son enquête après le décès d'un ressortissant français. La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, avait auparavant annoncé la mort d'un architecte français, Jean-Marc Bonfils, décédé dans les explosions qui ont dévasté la capitale libanaise. 

Après la confirmation de cette mort, l'enquête ouverte mercredi pour "blessures involontaires" par le pôle accidents collectifs du parquet de Paris a été élargie à des faits d'"homicides involontaires", a appris l'AFP auprès du ministère public. Ce pôle a pu se saisir au titre de sa compétence en matière de faits commis à l'étranger quand des Français figurent parmi les victimes.

Le dernier décompte du ministère libanais de la Santé recensait jeudi au moins 137 morts et 5.000 blessés, alors que des dizaines de personnes restent portées disparues. Les explosions, dues selon les autorités à un incendie dans un entrepôt abritant une énorme quantité de nitrate d'ammonium au port de Beyrouth, ont également fait quelque 300.000 sans-abri.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.